Île-des-Sœurs
13:02 23 juillet 2020 | mise à jour le: 23 juillet 2020 à 13:06 temps de lecture: 4 minutes

Plaisir toujours au rendez-vous au baseball malgré les mesures sanitaires

Plaisir toujours au rendez-vous au baseball malgré les mesures sanitaires
Photo: Josie Desmarais/MétroPartie de baseball des Orioles de Verdun.

Les activités sportives en groupe sont permises depuis quelques semaines. Les équipes du baseball mineur à Verdun viennent tout juste de disputer leurs premiers matchs. Malgré les mesures sanitaires mises en place, le plaisir est toujours au rendez-vous sur le terrain de baseball. 

Il y avait une belle ambiance lors de la première partie des Orioles de Verdun, la semaine dernière. L’esprit d’équipe demeure entre les jeunes joueurs. Plusieurs enfants se donnent le coude en guise d’encouragement au lieu de se taper dans la main. On sent qu’ils sont sensibilisés à la situation, mais qu’ils s’amusent tout de même. 

«Je pense que le baseball c’est l’un des sports les moins risqués. La distanciation est facile à maintenir. Il n’y a pas de contact comme au soccer ou au football», mentionne Stefanie Gervasi, la maman d’Alessio, qui joue dans l’équipe pour une troisième année. Elle estime que le sport est bon pour la santé mentale, ce qui est plus nécessaire que jamais, après que les jeunes soient restés confinés pendant des mois à la maison.  

Changement

À l’extérieur des parties, lors des entraînements, le baseball a changé. «Il y a une assez grande différence pour les pratiques de baseball à cause de toutes les mesures sanitaires. Il faut que les joueurs se lavent les mains avant d’entrer sur le terrain et chaque fois qu’ils vont se toucher le visage aussi», indique l’entraîneur des Blue Jays de Verdun, Eric Morse. Il doit ainsi surveiller ses joueurs âgés de 4 ou 5 ans. Les plus vieux ont moins le réflexe de se mettre les mains au visage. 

M. Morse, entraîneur de baseball depuis 15 ans à Verdun et LaSalle, ne sent toutefois pas que les jeunes sont inquiets ou stressés par la situation. Les plus petits comme les plus grands sont collaboratifs aux mesures sanitaires et ils réussissent à pratiquer le sport qu’ils aiment malgré tout, constate-t-il.

Popularité

L’engouement pour le baseball demeure à Verdun. Dès que le gouvernement a annoncé la reprise des sports collectifs partout au Québec, l’Association du baseball mineur de Verdun (ABMV) a reçu une centaine de demandes d’inscriptions. «Il y a toujours [une augmentation] d’environ 10% à 12% d’inscriptions chaque année», fait savoir Pierre Lavoie, président de l’ABMV depuis une trentaine d’années. Cette saison ne fait pas exception. 

Pour le baseball comme dans les autres secteurs d’activités, le déconfinement est conditionnel au respect des mesures sanitaires prescrites par la santé publique. Chaque équipe utilise, par exemple, leurs propres balles. «Quand une équipe a fini la manche, elle ramasse leurs balles, les désinfectent et c’est l’autre équipe qui fournit les balles pour la suite. [L’équipe adverse] peut les frapper, mais pas les toucher», indique M. Lavoie. 

De plus, il n’est plus question de prêter de l’équipement pour les joueurs. L’ABMV a dû notamment se doter d’équipements supplémentaires pour que chaque joueur ait son propre casque pour toute la saison. Les joueurs doivent également posséder leur propre bâton cette année. Les entraîneurs ramassent aussi sur le terrain les bâtons du frappeur par l’extrémité qui n’est pas touchée par celui-ci.

La saison du baseball a commencé deux semaines plus tard qu’à l’habitude cette année. «On attendait tous après l’annonce du gouvernement pour recommencer à jouer», lance le président de l’ABMV qui était visiblement impatient de la reprise. 

Les joueurs pourront disputer le même nombre de parties qu’à l’habitude, alors que la saison se terminera un peu plus tard, soit début septembre. De plus, aucun tournoi n’aura lieu cette année, seulement une grande rencontre qui réunira toutes les équipes à la fin de la saison au parc Arthur-Therrien, à Verdun. 

Articles similaires