Île-des-Sœurs
09:00 4 septembre 2020 | mise à jour le: 4 septembre 2020 à 09:00 temps de lecture: 3 minutes

Projet de règlement du parc locatif modifié

Projet de règlement du parc locatif modifié
Photo: Josie Desmairais/Métro

Des changements ont été apportés au controversé projet de règlement pour encadrer le parc locatif à Verdun. Certains éléments de la première version ont été retirés, dont la superficie maximale de 175 mètres carrés qui était fixée pour fusionner deux logements d’un duplex. 

De plus, la nouvelle proposition du règlement n’interdit plus la diminution du nombre de logements dans les bâtiments de six logements ou moins. «Ce qu’on vient faire, c’est de dire aux familles: on va vous permettre de fusionner, mais seulement un appartement», souligne le maire de Verdun, Jean-François Parenteau.

Depuis le dépôt du premier avis de motion du projet de règlement en juin, plusieurs familles ont fait savoir à l’arrondissement que leur plan de convertir deux logements en un seul plus grand tombait à l’eau. Ils craignaient devoir déménager si le règlement était adopté.
De l’autre côté, plusieurs résidents soutiennent que ce règlement est essentiel pour une mixité du parc locatif. Ils ont aussi fait entendre leur voix lors des différentes séances virtuelles du conseil d’arrondissement.

Modification

D’ailleurs, à la suite de la plus récente séance, le groupe Verdun ensemble contre la gentrification a dénoncé sur sa page Facebook l’adoption du règlement qui se retrouve trop modifié selon eux. «La nouvelle version est tellement diluée que nous devons nous demander pourquoi ils prennent la peine de le mettre en œuvre», peut-on y lire.

«La grande majorité des plaintes que l’on reçoit ça touche le prix du loyer et on n’a aucune juridiction là-dessus.»

– Jean-François Parenteau, maire de Verdun.

Une consultation publique sur le sujet est organisée par l’arrondissement afin de moduler le règlement à la suite des commentaires recueillis. «Ce qui est présenté ce soir, ce n’est pas figé dans le temps», réitère M. Parenteau. Il est prévu qu’un rapport sur la consultation publique sera déposé à la suite de celle-ci. Un second projet de règlement pourra être adopté au mois de novembre par les élus.

Le maire de Verdun souligne toutefois que le règlement entourant la protection du parc locatif ne peut résoudre tous les problèmes des locataires. «Selon moi, l’enjeu principal ce n’est pas le règlement, c’est le manque de maitrise des lois qui existent déjà. Ce n’est pas normal que ce soit si facile d’évincer des gens en ce moment, dénonce-t-il. Parce qu’ils existent des lois qui protègent les locataires, mais je crois que beaucoup sont laissés à eux-mêmes.»

M. Parenteau s’est engagé à faire entendre sa voix aux autres paliers gouvernementaux pour que les lois changent afin de mieux protéger les locataires. Il espère que d’autres municipalités feront de même.
La consultation publique débutera le 28 septembre où les citoyens pourront s’exprimer de façon écrite. Une séance présentielle aura aussi lieu dans la salle du conseil le 13 octobre à 19h.

38 000

On compte 38 000 logements dans l’arrondissement de Verdun, dont 12 500 qui ont été construits ou transformés en copropriétés divises. Les quelque 25 500 autres logements sont majoritairement des bâtiments de 6 unités ou moins occupés par des locataires ou habités par leurs propriétaires.

Articles similaires