Île-des-Sœurs
06:00 16 septembre 2020 | mise à jour le: 15 septembre 2020 à 15:06 temps de lecture: 3 minutes

Un ancien combattant fête ses 100 ans entouré de ses proches

Un ancien combattant fête ses 100 ans entouré de ses proches
Photo: GracieusetéM. Ludlow a été honoré par la Ville de Montréal et son ancien voisin, le conseiller Sterling Downey.

Un ancien combattant des Forces armées canadiennes, William G. Ludlow, ayant résidé pratiquement toute sa vie à Verdun a fêté ses 100 ans ce week-end, entouré de ses proches. La Ville de Montréal a profité de cette célébration pour le remercier pour ses contributions, ses sacrifices et ses services tout au long de sa vie.

C’est le conseiller Sterling Downey qui a été le voisin de M. Ludlow durant toute son enfance sur la rue Denver qui lui a remis la lettre en main propre lors d’une cérémonie à l’Hôpital Saint-Anne pour vétérans, où il réside maintenant. M. Ludlow a acheté l’une des premières maisons du quartier Crawford Park, en 1948.

Le centenaire est originaire de Glasgow, en Écosse. Il est arrivé au Canada en 1930. Il s’est engagé dans l’armée tout juste avant ses 19 ans, alors que la guerre venait d’être déclarée au Canada, le 12 septembre 1939.

M. Ludlow était dans le Black Watch (Royal Regiment of Canada) lorsque son père, Thomas Ludlow, s’est lui aussi enrôlé dans l’armée comme ingénieur. Un an plus tard, père et fils étaient réunis et ont fait la guerre ensemble.

«C’était quelque chose de spécial que d’être dans la même unité que mon père», raconte William Ludlow.

Comme ingénieur, le Verdunois a participé entre autres au Débarquement de Normandie. Son travail consistait à remonter la digue, c’est-à-dire des fortifications massives destinées à protéger les zones côtières de l’activité de la mer, mais aussi d’invasions.

Ensuite, le soldat Ludlow est arrivé en Allemagne, où il vivait pour la première fois les bombardements de près, entre autres avec des avions qui passaient directement au-dessus des soldats.

«Nous ne savions pas si [les bombes] allaient tomber sur nous ou s’ils allaient tomber sur les Allemands, mais c’est une des choses que vous deviez supporter dans l’armée», évoquait M. Ludlow à l’époque dans le Memory Project. 

Fête

L’anniversaire a été compliqué à organiser pour sa fille Elizabeth, mais toute la famille tenait à faire quelque chose de spécial pour l’occasion. «C’est un événement important. Peu d’enfants ont l’opportunité de célébrer et d’honorer leur parent. Je crois que c’est important de la faire spécialement pour nos vétérans, de par oublier leur contribution», dit-elle.

William Ludlow a quatre enfants, Ether, Elizabeth, Bill William Jr et Robert, ainsi que quatre petits-enfants. L’un d’eux, Scott Thomson, a également rejoint les Forces, une fierté pour le centenaire.

Ces derniers temps, le Verdunois de cœur continue de dessiner. Il conserve d’ailleurs plusieurs œuvres du temps où il était soldat.

Articles similaires