Île-des-Sœurs
16:22 9 octobre 2020 | mise à jour le: 9 octobre 2020 à 16:22 temps de lecture: 3 minutes

Gel de taxes locales et budget équilibré pour Verdun

Gel de taxes locales et budget équilibré pour Verdun
Photo: Amine Esseghir / TC Media

Afin d’éviter d’alourdir le fardeau fiscal des contribuables, l’arrondissement gèlera l’indexation de la taxe locale sur les services en 2021. Dans son budget de l’an prochain, Verdun prévoit des dépenses de 37,4 M$.

En raison de la pandémie et des pertes de revenus, l’équipe des finances a dû redoubler d’efforts pour obtenir un budget équilibré. Les dépenses de fonctionnement seront financées majoritairement par des transferts de la Ville de Montréal.

À cela, s’ajoutent les taxes sur les services qui seront de 7,1 M$, les revenus de sources locales de 2,7 M$ et l’affectation au surplus de 1,3 M$.

Cette année, afin de déployer une vision à plus long terme, la Ville de Montréal et ses arrondissements ont opté pour un plan décennal d’immobilisation (PDI), s’échelonnant jusqu’en 2030, qui remplace celui sur trois ans.

Verdun prévoit ainsi investir plus de 7 M$ dans les divers programmes d’immobilisation l’an prochain. Une somme de 1,5 M$ est réservée pour des réfections routières, 2,3 M$ pour le réaménagement de parcs, 1,7 M$ pour le programme de protection des bâtiments ainsi que 1,5 M$ pour la rénovation du Natatorium. Un total de 8,5 M$ sera aussi investi en 2022 pour poursuivre ces travaux.

L’enveloppe allouée au PDI s’élève à 41,1 M$ et sera répartie par tranche de 4,1 M$ chaque année. La ville-centre versera 1,4 M$ pour différents projets d’immobilisation en 2021, dont le programme de réfection et de verdissement des parcs locaux (1,1 M$).

Critiques

Des citoyens dénoncent qu’aucune somme ne soit réservée pour l’immobilier afin d’aménager des logements sociaux, un besoin criant sur le territoire.

«Si on se compare avec l’arrondissement Le Sud-Ouest, il prévoit un budget de 500 000$ à cette fin. Comment expliquez cette [décision] dans un contexte de crise du logement», déplore un membre du Comité d’actions citoyen de Verdun (CACV), Steeve Blair.

Cela s’explique par une stratégie différente. Des terrains municipaux ont été conservés pour le développement de logements sociaux abordables à Verdun.

«Plutôt que réserver des montants d’argents, on a réservé des sites qui ont une valeur équivalente, explique le directeur d’arrondissement, Julien Lauzon. Ce sont des terrains centraux en milieu urbain qui ont une grande valeur.»

Plusieurs résidents de L’Île-des-Sœurs ont voulu connaître la proportion des investissements sur l’île par rapport à ceux de la terre ferme, ce qui n’est pas comptabilisé. L’arrondissement fonctionne plutôt par projets.

Le maire de Verdun, Jean-François Parenteau s’est montré rassurant à l’égard des Insulaires.

«Dans la période qu’on a connue récemment, il y a eu beaucoup d’investissements du côté terre ferme. Il y avait un manque flagrant d’investissements, admet-il. Quand on parle de l’Auditorium par exemple c’est un bâtiment qui date de 75 ans. On n’a pas cette réalité à L’Île-des-Sœurs.»

Toutefois, M. Parenteau a assuré qu’il y aura des investissements majeurs dans les prochaines années à l’île. Les administrations qui se succéderont auront cette obligation de livrer des infrastructures et des services de proximité, a-t-il souligné, ajoutant que cela est déjà établi.

43,5

La répartition du budget prévoit 16,2 M$ pour les loisirs et la culture, ce qui représente 43,5% de l’enveloppe totale.

Articles similaires