Île-des-Sœurs
12:02 28 décembre 2020 | mise à jour le: 28 décembre 2020 à 12:02 temps de lecture: 4 minutes

Bilan avec Jean-François Parenteau: rétrospective sur une année unique

Bilan avec Jean-François Parenteau: rétrospective sur une année unique
Photo: Josie DesmaraisLe maire de l'arrondissement de Verdun, Jean-François Parenteau./ Josie Desmarais

L’année 2020 a été rapidement marquée par l’arrivée d’un virus qui a chamboulé notre quotidien. Comme le reste du monde, l’arrondissement a dû s’adapter à la situation. Tour d’horizon avec le maire de Verdun, Jean-François Parenteau, sur les réalisations de la dernière année.

«La pandémie a teinté l’année au complet, dit-il d’emblée. On a été frappé de façon marquée à Verdun [et] nos CHSLD n’ont pas été épargnés.» Pour y faire face, l’arrondissement a travaillé notamment avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CUSSS) Centre-Sud pour l’Hôpital de Verdun et le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île pour l’Institut Douglas.

Par exemple, un stationnement municipal a été prêté au CIUSSS Centre-Sud afin qu’une annexe temporaire au centre hospitalier soit érigée au plus fort de la crise.

L’un des plus grands défis de l’arrondissement aura été de couper au printemps 2,1 M$ au budget tel qu’exigé par la ville-centre.

«On n’a rien annulé, mais on a repoussé des travaux qu’on voulait faire cet été», explique M. Parenteau. Il s’agit surtout de travaux sur des tronçons de rue ou encore dans des parcs.

De plus, il a été difficile pour l’arrondissement de se préparer pour l’été. «Dans certains cas, on apprenait comme tout le monde ce qui était ouvert et ce qui ne l’était pas à la conférence de presse de Legault», se souvient le maire.

Lorsque l’accès aux parcs a été autorisé, par exemple, durant le weekend, les gens ont fréquenté ces espaces avant l’intervention des cols bleus prévue le lundi. Une situation similaire pour les piscines où une planification en début de saison était impossible.

«Les gens se sont approprié l’espace, on l’a vu, il y a eu un achalandage accru au niveau des berges. Je suis certain qu’il y a des choses positives qui vont rester de [la pandémie].»

-Jean-François Parenteau

Des projets ont toutefois émergé de la pandémie. Le projet pilote de la piétonnisation de la rue Wellington a été «très bien reçu d’une grande partie de la population», indique le maire.

Ce sont les marchands qui ont fait la demande du projet à l’arrondissement et le succès de la rue a été possible grâce à leur collaboration, évoque-t-il. M. Parenteau n’exclut pas un second projet de piétonnisation dans les prochaines années, mais seulement si les commerçants le réclament.

Projets marquants

Le projet qui a le plus retenu l’attention du maire est le Plan particulier d’urbanisme (PPU) de la Pointe-Nord. «C’est un cadre qui va faire en sorte de mettre des paramètres pour le déploiement de l’île dans les prochaines années», souligne-t-il.

Même s’il ne s’attendait pas à faire l’unanimité, le maire se dit satisfait du résultat, notamment parce que les citoyens ont participé en grand nombre aux consultations publiques et que le plan a été modifié à la suite de leurs commentaires.

«Je suis content de la vision qu’on a offerte, avec beaucoup plus de verdure, affirme-t-il. On se rapproche des valeurs importantes pour les gens de L’Île-des-Sœurs.»

De plus, la reconnaissance des besoins de service de proximité à L’Île-des-Sœurs est inscrite dans le PPU. Des investissements sont prévus prochainement.

D’autre part, après des années, l’Auditorium de Verdun a enfin pu ouvrir ses portes au public à l’automne, bien qu’en raison des mesures sanitaires les espaces accessibles soient limités.

«Je suis très content du résultat de l’Auditorium, ç’a été long, mais ça en valait la peine», indique M. Parenteau.

Il trouve toutefois dommage que les équipes sportives locales ne puissent pas profiter du nouvel espace en raison de la pandémie. M. Parenteau espère pouvoir faire une ouverture officielle l’an prochain.

Articles similaires