Île-des-Sœurs
06:00 18 février 2021 | mise à jour le: 18 février 2021 à 07:15 temps de lecture: 3 minutes

Tri important de dons chez les magasins Renaissance

Tri important de dons chez les magasins Renaissance
Photo: FacebookUn conteneur pour recevoir les dons a débordé durant la fermeture des services non essentiels.

Les magasins Renaissance ont reçu d’énormes quantités de dons durant la période où ils étaient fermés temporairement. À la boutique de Verdun, des centaines de sacs et de boîtes ont été laissées, souvent à l’extérieur. Le personnel travaille à en faire le tri alors qu’il y a une augmentation de l’achalandage sur place.

Comme les autres services non essentiels, Renaissance a pu rouvrir les portes de ses succursales au public, après un peu plus d’un mois de fermeture, le 8 février. À Verdun comme ailleurs en province, les conteneurs de Renaissance pour recevoir des dons débordaient souvent.

«Ç’a l’air beaucoup vu de l’extérieur, mais c’est la quantité que l’on reçoit normalement en une journée quand on est ouvert», souligne le directeur général de Renaissance, Éric St-Arnaud.

La plupart des gens ont toutefois respecté la consigne de patienter à la réouverture des commerces avant de donner, ajoute-t-il.

«À Verdun quand on a ouvert, parfois c’était jusqu’à 200 personnes dans une journée qui se présentaient pour faire un don, précise M. St-Arnaud. On voit la bienveillance des citoyens, ils arrivent avec des volumes de marchandises énormes.»

Durant la fermeture temporaire, Renaissance a mis en place un système de collecte pour éviter que des articles restent dehors durant une longue période. Quelques employés se promenaient de local en local et ramassaient les dons. Inévitablement, certains biens qui n’étaient pas à l’abri des intempéries n’étaient plus utilisables et ont été jetés.

Achalandage

Dans les magasins de seconde main, une augmentation de la clientèle a été observée. Une tendance qui semble se maintenir pour la deuxième vague, expose M. St-Arnaud.

«Durant la pandémie, il y a énormément de personnes qui ont malheureusement baissé de salaire, certains ont perdu un emploi, relate-t-il. Il y a une augmentation de la demande. On l’a vu du mois de mai jusqu’à la fermeture en décembre.»

De plus, il estime que plusieurs font un effort pour consommer local et réduire leur empreinte écologique.

M. St-Arnaud croit que cette popularité pourrait se maintenir à long terme. «Tout d’un coup, la dépendance à l’achat de biens neufs qui vient d’autres pays, on se rend compte qu’on peut l’acheter ici», soulève le directeur général.

Renaissance recrute actuellement de nouveaux employés pour faire face à la grande quantité de dons reçus et afin de préparer le printemps, période particulièrement occupée pour les centres de dons.

Geste pour l’environnement

Depuis le 8 février, Renaissance a cessé de vendre des sacs en plastique dans l’ensemble de ses points de service. Les clients sont encouragés à venir magasiner avec des sacs réutilisables.

Articles similaires