Île-des-Sœurs
15:59 19 février 2021 | mise à jour le: 19 février 2021 à 17:05 temps de lecture: 3 minutes

Des buttes de neige au centre des patinoires pour décourager le hockey

Des buttes de neige au centre des patinoires pour décourager le hockey
Photo: GracieusetéAussitôt les buttes de neige aménagées au centre de la glace, certains ont déneigé la surface pour pouvoir jouer au hockey.

Pour «favoriser le respect des consignes de la santé publique», des buttes de neige ont été aménagées au centre des patinoires par l’arrondissement de Verdun. Cette mesure suscite des réactions négatives, alors que certains patineurs déblaient le passage pour pratiquer leur sport.

«On a fait un peu de désobéissance civile en déblayant le monticule, affirme un citoyen de L’Île-des-Sœurs qui désire garder l’anonymat. On trouve cela un peu aberrant que la ville fasse cela maintenant alors qu’au summum de la deuxième vague, rien n’avait été fait.»

La bande de neige au centre aurait été arrosée par les employés de l’arrondissement, explique cet étudiant universitaire. Impossible désormais pour les sportifs de dégager la glace.

«C’est une nouvelle approche pour assurer la pratique du patin et du jeu de hockey individuel (maniement bâton et rondelle). Ceci afin que les règles de la santé publique soient respectées», précise sur les réseaux sociaux le maire de Verdun, Jean-François Parenteau.

Encadrer la pratique

Dans une lettre envoyée hier (18 février), trois résidents demandent à l’arrondissement que les buttes de neige soient enlevées ainsi que la mise en place d’un horaire pour permettre que les joutes de hockey soient disputées à quatre contre quatre.

«On ne pense pas du tout qu’on exagère, lance l’Insulaire de 21 ans. Je pense que plutôt qu’avec ces mesures, on pourrait accommoder la pratique du sport.»

Il mentionne que lui et ses pairs sont sensibles aux mesures sanitaires. Ils porteraient toujours un cache-cou jusqu’au nez et feraient attention le plus possible à la distanciation physique.

«Même si cet aménagement n’est pas des plus agréables, je préfère ça que de devoir fermer éventuellement les patinoires pour le non-respect des règles» – Jean-François Parenteau.

En vertu des assouplissements annoncés par le premier ministre du Québec, François Legault, les activités sportives et récréatives sont permises à l’extérieur dans des lieux publics des zones rouges pour les personnes d’une même résidence ou pour un maximum de 8 personnes de différentes bulles familiales.

Sur le site de la Ville de Montréal toutefois, on indique que les activités de patinage libre et de hockey, bâton et rondelle uniquement, peuvent être pratiquées seulement entre des personnes qui habitent à la même adresse ou par «un groupe ne comptant pas plus de quatre personnes […] et qu’une distance de deux mètres soit maintenue entre toutes les personnes.»

Il reste quelques semaines avant que les glaces extérieures ne fondent. L’étudiant soulève que les universitaires et les cégépiens sont particulièrement isolés, la pratique du hockey étant l’une de leurs rares sorties.

Articles similaires