Île-des-Sœurs
08:00 17 mars 2021 | mise à jour le: 16 mars 2021 à 16:32 temps de lecture: 4 minutes

Micheline Lefebvre et Richard Langlais accrochent leur tablier

Micheline Lefebvre et Richard Langlais accrochent leur tablier
Photo: Katrine DesautelsMicheline Lefebvre et Richard Langlais dans leur local Aux purs délices.

Après avoir passé plus de 50 ans à s’investir en restauration, traiteur, boulangerie et pâtisserie, Micheline Lefebvre et Richard Langlais tirent leur révérence. Ils passeront leur retraite à faire du bénévolat et le temps venu, à visiter leurs enfants qui habitent à l’étranger.

Ils avaient déjà prévu vendre Aux purs délices avant la pandémie à un couple de Français, intéressés. Mais avec la pandémie qui a frappé de plein fouet la planète, Mme Lefebvre et M. Langlais ont suggéré d’attendre que la tempête passe.

«Un an plus tard, ce n’est toujours pas un bon timing pour eux», souligne M. Langlais.

Les Verdunois ont donc plutôt décidé de fermer pour de bon, en liquidant tout leur équipement de cuisine et en louant le local situé sur la rue De L’Église. L’émotion était palpable alors qu’ils ont enfilé leur uniforme pour une dernière fois, la semaine dernière. «C’est une libération en un certain sens, on a plein de projets avec l’église et on va avoir plus de temps pour voir nos enfants et nos petits-enfants», raconte Mme Lefebvre.

Leur fils habite au Japon, l’une de leur fille en Malaisie, l’autre en Australie, puis l’une est restée à Verdun et travaille à l’hôpital.

«On ne part pas avec l’amertume, pas du tout, on a eu une vie extraordinaire. Il nous reste encore de belles années, mais on veut en profiter en amoureux.»

Richard Langlais

Les copropriétaires ont d’abord fermé une partie de leur local qui était consacrée à la vente de pâtisserie et boulangerie. «L’avoir fait en une étape, je crois que ça aurait été plus difficile», admet M. Langlais.

Pour lui, il a l’impression que tout s’efface. Marié depuis 40 ans, le couple a toujours travaillé ensemble dans de nombreux projets de restauration.

Au fils des ans, Richard Langlais a reçu plusieurs prix pour son bénévolat. Il a notamment été nommé Grand Verdunois et a reçu la médaille d’honneur du parlement du Québec. «Nulle part ils n’ont souligné l’énorme part de travail de mon épouse, soulève M. Langlais. Quand je pouvais faire du bénévolat, c’est parce qu’elle était derrière moi, sinon je n’aurais pas pu le faire. Parce qu’il y avait aussi quatre enfants à s’occuper à la maison.»

Crise du verglas

L’un des événements marquants des entrepreneurs est la crise du verglas de 1998. Aux purs délices avait démarré la même année. L’administration de Verdun les avait approchés pour fournir des repas aux gens qui se réfugiaient à l’hôtel de ville.

Alors que Mme Lefebvre prenait soin des enfants à la maison, sans électricité, M. Langlais s’affairait à préparer avec son équipe 900 muffins pour le matin, 167 douzaines de sandwichs ainsi que 800 portions de soupe pour le dîner et 200 repas chauds pour la soirée. Il a tenu ce rythme tous les jours pendant plus de deux semaines.

«On travaillait 18 heures par jour, se rappelle-t-il. À un moment, moi et mon associé on a été dans le local pendant trois jours sans dormir.»

Au fils des ans, le couple a dépanné des clients à maintes reprises, parfois en concoctant un buffet de 100 repas pour la journée même. Le duo se trouve chanceux d’avoir pu compter sur une clientèle fidèle, Verdun étant un modèle en la matière.

Pour l’avenir, Micheline Lefebvre et Richard Langlais, tous deux diplômés Pasteur, veulent continuer de faire du bénévolat au Centre chrétien métropolitain, une église protestante dans le Petite-Italie. Ils sont également proches aidants pour le père de M. Langlais.

Candidats à divers paliers de gouvernement, il n’écarte pas la possibilité de faire un retour éventuel. «Quand on a fait beaucoup de politique, même si on n’a jamais été élu, on ne met pas une croix facilement là-dessus», mentionne Richard Langlais.

Il reste donc ouvert à d’éventuelles propositions, mais pas nécessairement pour les prochaines élections municipales.

Articles similaires