Île-des-Sœurs
09:00 16 avril 2021 | mise à jour le: 16 avril 2021 à 16:13 temps de lecture: 4 minutes

S’investir pour un quartier réfléchit par les citoyens 

S’investir pour un quartier réfléchit par les citoyens 
Photo: GracieusetéIsabelle Charrier et Giacomo Valzania s’investissent chaque semaine dans l’OPA pour le meilleur réaménagement possible du quartier. 

Le secteur Dupuis-Hickson est l’un des derniers quartiers à être développé à Verdun et l’arrondissement planifie présentement son réaménagement. Isabelle Charrier et Giacomo Valzania font partie de ceux qui militent pour faire évoluer le quartier à l’image des résidents.

Les Verdunois sont impliqués dans le comité de l’Opération populaire d’aménagement (OPA) du secteur Dupuis-Hickson qui compte une dizaine de membres qui s’y investissent chaque semaine.  Par ailleurs, l’adoption de la vision urbanistique du secteur Dupuis-Hickson est prévue au conseil d’arrondissement du mois de mai.

Le comité citoyen est appuyé par de nombreux résidents et organismes, entre autres la Concertation en développement social de Verdun (CSDV) qui a lancé l’initiative de l’OPA.

À hauteur d’une vingtaine d’heures chaque mois, Isabelle Charrier et Giacomo Valzania jonglent avec leurs obligations quotidiennes et le bénévolat. Mme Charrier est médiatrice familiale et M. Valzania complète son doctorat en architecture à l’Université McGill.

La Verdunoise s’est d’abord investie dans le comité pour rencontrer ses voisins, socialiser et mieux comprendre la règlementation municipale. «J’aurais aimé avoir plus d’informations et de vulgarisation de la part de la Ville sur le fonctionnement. Je reste un peu sur ma faim», se désole-t-elle.

La mère de famille estime que mieux informer les citoyens aide à l’acceptabilité des projets d’urbanisme. «Ce qu’on revendique c’est vraiment de la transparence au niveau du processus de décision et de l’accès à l’information. Pour décider activement de ce qui va se passer dans le quartier, il faut que les citoyens aient des outils qui permettent une compréhension de base.»

Giacomo Valzania abonde dans le même sens. «Je suis convaincu que pour améliorer le résultat de la transformation urbaine c’est essentiel que les citoyens comprennent toutes les étapes, les contraintes et quels sont les bénéfices et les possibilités du projet», détaille-t-il.

Services communautaires

M. Valzania est arrivé au Canada en 2016 dans le but de poursuivre des études supérieures en design urbain. Son objectif comme bénévole est de faciliter la compréhension des concepts techniques des experts aux citoyens.

«Le plus grand défi c’est l’inclusion de services communautaires dans un contexte où la plupart des terrains sont des propriétés privées.» Giacomo Valzania

Il estime que l’implantation de logements sociaux et abordables est essentielle pour une stabilité sociale et un développement urbanistique réussi. De plus, il souligne que l’accès aux espaces urbains est un facteur pour la qualité de vie des résidents. Il constate que souvent il y a des espaces ouverts, mais qu’ils sont seulement accessibles aux résidents de la propriété.

Le doctorant en architecture espère que l’arrondissement utilisera le règlement sur les Projets particuliers de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (PPCMOI) pour inclure des services communautaires à la population, tels que des espaces publics, des logements sociaux et des services de proximité.

Mme Charrier espère que le réaménagement du secteur permettra d’implanter un bâtiment communautaire. Elle rêve d’un endroit qui regrouperait divers services, comme la location d’outils de rénovation et la possibilité de louer une salle pour un événement.

Transparence

Isabelle Charrier et Giacomo Valzania étaient déçus de constater que l’arrondissement avait retiré tous les commentaires et questions du public du site Web realisonsmtl.ca à la suite des consultations publiques.

Tous les commentaires du public ont récemment été remis sur le site Web. L’administration désirait attendre que le document de synthèse soit publié. Les interventions avaient été retirées pour des raisons de logistique informatique.

Près de soixante personnes ont participé à la soirée virtuelle de consultation publique du secteur Dupuis-Hickson. Environ 70 commentaires ainsi que trois mémoires ont été déposés, dont celui de Giacomo Valzania.

Articles similaires