Verdun
17:47 27 octobre 2011 | mise à jour le: 27 octobre 2011 à 17:47 temps de lecture: 3 minutes

Cancer: intervenir plus rapidement et accroître les efforts de prévention

À Verdun, le cancer tue autant qu’un accident de Boeing 747 pourrait le faire tous les deux ans selon le Dr Martin A. Champagne, oncologue qui a utilisé cette image pour montrer l’ampleur du désastre. Conférencier invité à l’assemblée annuelle d’information du CSSS du Sud-Ouest-Verdun, le Dr Champagne a dressé un bilan de la bataille engagée contre le cancer à l’Hôpital de Verdun.

Le Dr Martin A.Champagne est un des trois jeunes oncologues en poste depuis 2008 à Verdun. Le praticien a amorcé sa conférence en dressant un tableau statistique du cancer, le plus grand tueur de notre époque, qui a surpassé les maladies cardio-vasculaires dans les causes de décès au Québec. Le décompte des nouveaux cas de cancer les plus fréquemment diagnostiqués à Verdun, sont les cancers du poumon: 120, de la prostate: 120, du côlon: 75, du sein: 50 et les autres cancers: 100. 180 Verdunois sont décédés du cancer en 2010 tandis que l’Hôpital de Verdun enregistrait 258 décès par cancer parmi l’ensemble de ses patients. Ce triste bilan démontre l’urgence d’agir par un dépistage plus précoce, la réduction du temps d’attente pour les traitements requis, d’où la disponibilité des ressources et le travail d’une équipe multidisciplinaire.

En dépit du fait que les médicaments ciblent de plus en plus efficacement la maladie, la prévention constitue l’arme de choix contre le cancer. Selon le Dr Champagne, l’Hôpital de Verdun ne rechigne pas à fournir les médicaments requis même très coûteux. Là-dessus, l’éminent scientifique estime qu’il n’y a pas encore eu de vrai débat de société sur les coups des traitements au Québec. L’oncologue a insisté sur l’importance des programmes de dépistage du cancer colorectal, du cancer du sein et de la prostate, sans oublier d’inciter les gens à cesser de fumer compte tenu des méfaits connus du tabac, associé à plus de 30% des cancers.

Un travail d’équipe

Avec l’arrivée du Dr Champagne et de ses deux collègues de la même génération que lui, le département d’oncologie de l’Hôpital de Verdun, a pris un nouvel essor. Leur équipe compte quatre médecins, dont un radio-oncologue, deux pharmaciens, quatre infirmières soignantes, deux infirmières-pivot, une infirmière coordonnatrice, une travailleuse sociale, un psychologue, une diététiste, un registraire, trois secrétaires et commis, une infirmière-chef et des bénévoles.qui compte une centaine de collaborateurs en incluant les infirmières et le personnel de soutien, a fait face à l’augmentation importante des cas de cancer diagnostiqués dans la région. Il y a du pain sur la planche pour cette équipe qui a vus le nombre de patients accueillis en clinique d’hémato-oncologie, passer de 3136 en 2007-2008 à 7440 en 2009-2010.

Articles similaires