Verdun
16:36 3 novembre 2015 | mise à jour le: 3 novembre 2015 à 16:36 temps de lecture: 2 minutes

La Fondation Jean-Jacques Mercier tourne la page

La Fondation Jean-Jacques Mercier tourne la page
Photo: Collaboration spéciale

La Fondation Jean-Jacques Mercier, qui supportait le CLSC du Sud-Ouest/Verdun dans plusieurs de ses activités, s’est vue contrainte de fermer les livres le 28 octobre, après plus de 22 ans de services dans la communauté.

Les dirigeants de la Fondation ont pris cette décision à la suite de la grande restructuration dans le réseau de la santé et de la fusion du CLSC au sein du CIUSSS du Centre-Sud de Montréal. Il était devenu de plus en plus difficile de récolter les ressources financières nécessaires et de recruter des bénévoles, selon le président de la Fondation, Daniel Beaudin.

«Ce fut une décision très émotive. Les frontières du CIUSSS sont très larges. Les besoins, les objectifs et la clientèle ont changé considérablement. Nous ne sommes plus en mesure d’accomplir notre tâche.»

La Fondation offrait annuellement des dons entre 300$ et 5000$ à des organismes communautaires du Grand Sud-Ouest oeuvrant notamment dans la persévérance scolaire, l’accès aux camps de vacances, le soutien parental, l’éveil à la lecture et l’aide aux devoirs.

«C’est toujours désolant de voir un partenaire disparaître, soutient Daphné Mailloux-Rousseau, directrice de l’organisme l’Ancre des jeunes, qui lutte contre le décrochage scolaire. Lorsqu’une fondation ferme, c’est toute une série de connaissances et d’expertises qui se perdent. On gagnerait à regrouper cette oeuvre avec d’autres.»

Elle affirme qu’avec le temps, la Fondation Jean-Jacques Mercier a su bien cerner les besoins et développer des pratiques efficaces pour réaliser des projets payants auprès des enfants.

«Ils ont contribué aux réussites de l’Ancre des jeunes. L’année dernière, 90% de nos jeunes décrocheurs sont retournés à l’école. Près de 95% des raccrocheurs de la cohorte 2013-2014 persévèrent et réussissent à l’école. Ça change des vies.»

L’organisme Atelier 850, qui vient en aide à plusieurs enfants de familles défavorisées de la Petite Bourgogne, a également souligné la générosité de la Fondation sur sa page Facebook. «Nous vous sommes très reconnaissants», pouvait-on lire récemment.

Avant de fermer définitivement ses portes, la Fondation a été en mesure de distribuer 85 000$ de fonds restants parmi 16 organismes communautaires de la région.

Articles similaires