Villeray – Parc Ex – Petite-Patrie
05:30 22 avril 2021 | mise à jour le: 22 avril 2021 à 07:30 temps de lecture: 3 minutes

Fort engouement pour le début de saison de cyclisme

Fort engouement pour le début de saison de cyclisme
Photo: Archives Le FlambeauLe beau temps des dernières semaines a permis aux cyclistes de lancer leur saison.

La fonte des neiges et l’arrivée de températures plus chaudes au cours du dernier mois ont permis aux adeptes de la bicyclette de lancer leur saison. La demande de services pour le soin des vélos est à la hausse avec tout cet engouement pour le cyclisme.

En 35 ans de métier, Roberto Rosenbluth de la Cyclerie JR, au coin des rues Villeray et Boyer, n’avait jamais été témoin d’un tel achalandage. «C’est sûr que l’été dernier, il y a eu beaucoup de monde, mais cette année, je remarque que c’est encore beaucoup plus», a-t-il indiqué lors d’un entretien.

Les différents commerces spécialisés dans la vente et la réparation de bicyclettes sont en effet débordés. De longues files d’attente sont souvent remarquées devant l’entrée de ces magasins. Tous des gens dont le vélo a besoin de traitements, qui doivent aller chercher une pièce ou qui souhaitent tout simplement se procurer une nouvelle bécane.

M. Rosenbluth mentionne que les commandes sont tellement nombreuses que les commerces comme le sien font présentement face à une pénurie de pièces. Chambres à air, pneus ou éléments mécaniques, tout est en demande.

Délais

Les délais d’attente peuvent être longs. M. Rosenbluth nous indique que les gens doivent attendre au moins de trois à quatre semaines pour une date de rendez-vous. Certains devront aiguiser leur patience, car leur vélo ne pourra pas être traité avant plus d’un an. «Parfois il y a des pièces manquantes et on ne peut pas donner une date précise. Certaines commandes ne seront pas ici avant août 2022 », explique le propriétaire.

Les longs délais ne sont pas uniques à la Cyclerie JR. En appelant chez Dumoulin Bicyclettes, situé tout près du coin de la rue Jean-Talon et de l’avenue Casgrain, on tombe sur un répondeur qui nous indique que le magasin a présentement les plus longs délais d’attente de son histoire pour la mise au point d’un vélo, soit environ deux mois. Pour un problème mineur, l’entreprise est incapable de garantir un service avant 14 jours.

En BIXI en attendant un rendez-vous

Même BIXI Montréal a pris la décision de devancer le début de sa période estivale. Vous l’avez peut-être remarqué, les vélos de location libre-service sont accessibles depuis le 9 avril plutôt que la date habituelle prévue initiale du 15 avril.

Des usagers du service rencontrés au coin du boulevard Rosemont et de la rue Chambord ont salué la décision de devancer l’arrivée des bicyclettes. «Ça aurait commencé deux semaines avant, j’aurais été là deux semaines avant», a assuré l’un d’eux. Une dizaine d’autres ont dit justement profiter d’un BIXI de façon régulière parce qu’il leur est «impossible d’obtenir un rendez-vous à court terme» ou «à des heures qui s’agencent avec mon emploi du temps » dans une boutique spécialisée en réparations. Dans tous les cas, ils ont mentionné être heureux de pouvoir compter sur un système de vélo-partage. Un positivisme qui est répandue, alors que la Ville de Montréal a annoncé un taux de satisfaction du service de 94 % en 2020.

Articles similaires