Villeray – Parc Ex – Petite-Patrie
13:44 30 juin 2021 | mise à jour le: 30 juin 2021 à 13:45 Temps de lecture: 3 minutes

Deux nouvelles compagnies artistiques débarquent au Théâtre aux écuries

Deux nouvelles compagnies artistiques débarquent au Théâtre aux écuries
Photo: Gracieuseté/Julie ArtachoLes codirectrices de Système Kangourou, Anne-Marie Guilmaine et Claudine Robillard

Le Théâtre aux écuries accueillera deux nouvelles compagnies artistiques au sein de son établissement pour un mandat de résidence de sept ans. Il s’agit de Système Kangourou et des Productions Menuentakuan. La première arrivera au mois de juillet prochain; la seconde en juillet 2022.

Ces deux entreprises culturelles prendront respectivement la place de Projet MÛ et du Théâtre du Futur lesquels ont terminé leur mandat au sein du Théâtre aux écuries.

«Aujourd’hui, après six années d’incubation, le temps est venu pour Projet MÛ de quitter ce cocon bienveillant, de laisser la place à une autre compagnie, qui pourra se servir de ce formidable tremplin que sont les Écuries pour mettre en place des outils qui lui permettront de se déployer à son rythme», indique la directrice de Projet MÛ, Nini Bélanger, dans un communiqué.

Des valeurs communes

Système Kangourou et Menuentakuan ont été choisies par le Théâtre aux écuries après un long processus de sélection.

Pour Anne-Marie Guilmaine, la codirectrice de Système Kangourou, une compagnie existant depuis 2006, il était naturel que son entreprise soit partenaire avec le théâtre pour qui elle avait déjà travaillé en 2015 dans le cadre d’une résidence où la pièce Non Finito avait été développée.

«Ça fait longtemps qu’on les a dans notre mire, car c’est un théâtre qui rejoint nos valeurs. Il y a une ouverture de leur part à des formes d’arts variées avec un lien envers la communauté qui nous intéresse beaucoup. On sentait une confiance de leur part et une possibilité de se tromper, une vraie voie en expérimentation théâtrale», explique-t-elle.

C’est une vision que partage l’un des directeurs de Menuentakuan, Marco Collin.

«L’approche que le théâtre a en regroupant des compagnies sur un même toit et en ayant diverses façons de voir le théâtre, on trouvait que c’était intéressant pour nous. Ça marchait avec la manière dont on voulait faire du théâtre», mentionne M. Collin.

Menuentakuan, dont la première œuvre Muliats a été créée en 2015, a le désir d’être un point de rencontre entre la culture des Premières Nations du Canada et les autres cultures qui viennent enrichir l’identité canadienne et québécoise.

Plusieurs projets à développer pour le futur

Les deux compagnies ont déjà plusieurs idées de projets théâtrales à développer lors des débuts de leur mandat.

Pour les Productions Menuentakuan, les idées sont dans une phase préliminaire vu que cette troupe fera partie sera sur place dans un an.

Pour Système Kangourou, plusieurs projets seront proposés au cours de leurs premières semaines au Théâtre aux écuries.

«On a la chance de profiter de notre position pour accueillir de jeunes artistes et agir en tant que conseiller artistique pour de plus jeunes compagnies travaillant dans le théâtre interdisciplinaire. Si on a la chance d’être la grande sœur de jeunes créateurs avec cette résidence, ça serait super», affirme Anne-Marie Guilmaine.

Articles similaires