Villeray – Parc Ex – Petite-Patrie
07:01 13 mai 2014 | mise à jour le: 21 novembre 2014 à 09:49

Ruelle : de dangereuse à verte

Dans l’arrondissement Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension, les ruelles sont régulièrement utilisées comme terrains de jeux par les enfants. Toutefois, leur sécurité peut être menacée quand ce chemin devient une voie de contournement pour des automobilistes pressés.

Plusieurs résidents du quadrilatère délimité par les rues Mistral, Leman, Foucher et l’avenue des Belges déplorent cette situation, depuis quelques années.

« Étant donné qu’il s’agit d’une longue ruelle où il n’y a que des dos d’âne aux extrémités, c’est tentant pour les conducteurs d’accélérer.

« Nous avons beaucoup d’enfants d’âge préscolaire dans notre secteur et cette situation n’est pas sécuritaire. Quand ils jouent dans la ruelle, il y a toujours un parent qui les surveille. D’ailleurs, plusieurs les empêchent d’y jouer, car ils ont peur », explique Ghislaine Chabot, une riveraine, mère de deux enfants.

« Une fois, je gardais l’enfant d’une voisine et il s’amusait dans la ruelle. J’ai seulement eu le temps de le prendre par le bras avant qu’il ne passe sous les roues d’un camion », poursuit Annie Allard, résidente du quadrilatère.

« Les automobilistes passent si vite que je ne suis même pas capable de reconnaître le type de véhicule », ajoute Marie-Élaine Lambert, mère d’un bébé.

Ruelle verte

Des citoyens ont décidé de prendre les choses en main pour faire de ce tronçon de ruelle un lieu agréable et sécuritaire. Leur projet : la verdir.

L’initiative est venue d’une nouvelle résidente de la rue Foucher qui voulait que le chemin de béton derrière son appartement soit aussi beau que l’allée d’arbres qui parsème l’avant de sa demeure.

« La rue est merveilleuse avec toute cette végétation, mais la ruelle est terne. J’ai décidé de démarrer ce projet pour changer la situation », explique Marie-Hélène Frappier.

Pour les autres citoyens, cette idée était un excellent moyen de joindre l’utile à l’agréable.

« En plus d’être dangereuse, la ruelle est un important îlot de chaleur. Nous voulons profiter de cet endroit, mais ce n’est pas viable l’été. En la transformant en ruelle verte, on pourra la rendre plus belle et agréable. Au fond, la fin justifie les moyens », fait valoir Mme Allard.

« L’aménagement d’une ruelle verte permet d’apaiser la circulation automobile. Ça favorise une cohabitation plus sécuritaire pour les enfants, les parents et les conducteurs », mentionne la conseillère de Villeray, Elsie Lefebvre.

Même s’il reste encore des démarches à faire, les membres du comité espèrent que leur ruelle pourra être verdie dès cet été.