Soutenez

Hôpital chinois à vendre, projet communautaire en péril

Photo: Audrey Gauthier / TC Media

Le projet multidisectoriel les Quatre coins, qui répondrait aux besoins familial, culturel, économique et locatif de Villeray, pourrait disparaître avant même de voir le jour. La Corporation de l’hôpital chinois a mis en vente le 7500, rue Saint-Denis et les personnes intéressées ont jusqu’au 15 janvier pour proposer une offre.

Le court délai fait mal au regroupement d’organismes derrière le projet qui n’aura pas assez de temps pour finaliser son dossier.

«Il faut que nous travaillions sur notre montage financier et c’est impossible en trois semaines, en plus des vacances des Fêtes. Ce serait possible en six mois, mais pas en quelques semaines», laisse savoir Véronique Houle, organisatrice à l’Association des locataires de Villeray qui prend part au projet les Quatre coins.

En plus du délai, le regroupement devra débourser 50 000$ pour participer à l’appel d’offres, somme difficile à trouver pour des organismes communautaires.

«Il faudrait le payer de notre poche, car on n’a pas le temps de faire une demande de subvention. De plus, qu’on soit sélectionné ou non, on perd cet argent. On aimerait mieux l’investir dans le projet, par des analyses de bâtiment par exemple», fait-elle valoir.

Les Quatre coins
Les Quatre coins proposent d’aménager l’immeuble à l’angle de la rue Faillon en quatre espaces, soit un coin culturel, un coin logement social, un coin famille et un coin développement économique.

Déjà, des organismes ont démontré leur volonté d’investir les lieux, notamment le théâtre Dynamo qui y déménagerait et bénéficierait de salles de répétition et d’un local d’entreposage.

pavillon hôpital chinois
Le 7500, rue Saint-Denis est à vendre.

Des bureaux, un stationnement pour poussettes, une halte-garderie ainsi que d’autres installations seraient aménagés pour l’organisme Espace-Famille Villeray.

Des espaces de bureaux seraient aussi réservés aux entrepreneurs et travailleurs autonomes. On y retrouverait également 26 logements sociaux, soit 20 logements de deux chambres à coucher et six de trois chambres.

«Ce projet est idéal pour le secteur. Ce sont plusieurs acteurs du milieu de différents domaines qui s’unissent afin de répondre aux besoins des résidents du quartier», explique Mme Houle.

Faire pression
Voulant mettre toutes ses chances de son côté afin de voir son projet se réaliser, le regroupement veut mettre de la pression sur la corporation afin de suspendre l’appel d’offres.

«Le contrat va au plus offrant. Ce serait fort étonnant qu’on puisse déposer notre projet. C’est pourquoi nous voulons suspendre l’appel d’offres et que la corporation négocie directement avec nous», indique Mme Houle.

Les acteurs derrière le projet souhaitent rencontrer les élus municipaux au conseil municipal ainsi que le député de Laurier-Dorion afin qu’ils s’allient au projet. Déjà, l’arrondissement de Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension a confirmé son appui.

Rassemblement Hôpital chinois
Près de trente personnes ont d’ailleurs participé à un rassemblement, le 3 décembre, pour soutenir le projet.

«Ça prend une vocation sociale et communautaire pour ce pavillon. L’arrondissement est derrière vous et je m’engage à ne pas changer le zonage de l’édifice afin de vous appuyer», affirme la conseillère de Villeray, Elsie Lefebvre.

Près de trente personnes ont d’ailleurs participé à un rassemblement, le 3 décembre, pour soutenir le projet.

Réactions
«J’appuie ce projet. On a besoin de logements sociaux dans le secteur», a déclaré un résident de Villeray.

«Des condos seraient bénéfiques pour les affaires, mais le quartier n’en veut pas. Les Quatre coins seraient intéressants pour nous. Il faut faire quelque chose avec l’hôpital chinois. Ça ne peut pas rester fermé indéfiniment», a fait valoir le fils du propriétaire du dépanneur Cormier.

«Ce serait bien de d’ouvrir une clinique à cet endroit, car il n’y en a pas dans le secteur. Je ne sais pas exactement les besoins, mais je ne veux pas de condos. Il y en a assez sur Jarry», a laissé savoir la propriétaire de la pizzéria Lahmadjoun.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.