Monde

Christine Lagarde reste à la tête du FMI

FILE - In this Thursday, Oct. 8, 2015, file photo, International Monetary Fund chief Christine Lagarde answers a question during a news conference, in Lima, Peru. In a statement Thursday, Feb. 11, 2016, the IMF executive board said they've nominated Lagarde for a second five-year term. (AP Photo/Rodrigo Abd, File) Photo: AP

WASHINGTON — Le Fonds monétaire international (FMI) a affirmé, vendredi, qu’il accordait à la directrice générale Christine Lagarde un deuxième mandat de cinq ans.

Mme Lagarde, la première femme à occuper ces fonctions, a été la seule candidate désignée. Son prochain mandat s’amorcera le 5 juillet. Mme Lagarde, âgée de 60 ans, était devenue en 2011 la 11e personne dans ces fonctions de direction générale du FMI.

Elle a dirigé l’agence de prêt multinationale durant la crise de la dette en Europe et une période de stagnation économique mondiale.

Par communiqué, le doyen du conseil d’administration du FMI, Aleksei Mozhin, a affirmé que les membres du conseil avaient été impressionnés par le “leadership intelligent et solide” de Mme Lagarde, disant qu’elle avait renforcé la capacité du fonds à soutenir ses membres durant une période turbulente dans l’économie mondiale.

Avant de se joindre au FMI, elle était une avocate sur la scène internationale. Elle avait aussi occupé les fonctions de ministre en France au Commerce extérieur, à l’Économie et aux Finances, ainsi qu’à l’Agriculture et aux Pêches.

En décembre, la Cour de justice de la République (CJR) en France a ordonné un procès sur le rôle présumé de Mme Lagarde dans l’arbitrage dont a bénéficié l’homme d’affaires Bernard Tapie, quand elle était ministre de l’Économie. Mme Lagarde a nié toute mauvaise conduite de sa part.

Articles récents du même sujet