Benoit Charette

Hyundai Elantra 2019, pratique avant tout

Hyundai Elantra 2019, pratique avant tout

Pour 2019, Hyundai a fait le ménage et offre un nouveau style extérieur et intérieur pour offrir un style plus mature seulement deux ans après la dernière mise à niveau. Toute la partie avant incluant le capot, la calandre, les ailes et les pare-chocs ont été revus. Un style général qui va aussi être appliqué à la prochaine Sonata et qui va devenir la signature visuelle de la marque avec un certain flair européen.

Même opération à l’intérieur
Conscient que l’Élantra est une voiture qui s’adresse à un public qui magasine ses voitures au dollar près, Hyundai offre un modèle de base à 16 999 $ incluant l’air climatisé. À ce populaire item s’ajoute Apple Carplay et Android Auto, un écran tactile de 7 pouces qui passe à 8 pouces dans les modèles haut de gamme (avec navigation). Hyundai offre aussi dans des versions d’entrés de gamme des sièges chauffants et des fonctionnalités qui l’on retrouve dans des voitures plus luxueuses comme un chargeur sans fil.

Le reste de la cabine offre un bon espace pour 4 personnes, une meilleure intégrité de la carrosseriequi donne un habitacle plus silencieux. Notre version d’essai, le modèle Ultimate à 27 000$ offre des sièges en cuir à réglage électrique offrant unbon confort sur de longuesdistances, un volant chauffant, climatisation automatique par zone et un chargeur sans fil. Enfin, grâce à l’acier ultra-haute résistance de Hyundai et à l’intégrité qu’il confère à la carrosserie, l’Elantra est beaucoup plus silencieuse que beaucoup de véhicules de ce segment. La présentation n’a rien de renversante, mais les commandes sont bien disposées et faciles d’accès.

Quelques moteurs
La mécanique de base n’a pas changé, Il s’agit toujours d’un 4 cylindres de 2.0 litres de 147 chevaux avec 132 lb-pi de couple vis une transmission manuelle ou automatique à six rapports. Hyundai a déjà laissé savoir que la manuelle va disparaître l’an prochain et que l’automatique à six rapports sera remplacée par une boîte CVT plus efficace. Il faut quand
même mentionner que notre véhicule d’essai a terminé sa semaine avec une moyenne de 7 litres aux 100 km, ce qui est très correct. Vous avez aussi la version GT N-Line qui est en fait une Hyundai i-30 européenne avec son moteur 1.6 litre turbo de 201 chevaux. Élantra propose trois modes de conduite: Normal, Sport et Smart.

Équilibré
Il est clair que l’Élantra n’a rien d’une voiture de performance et même si le mode sport donne un peu plus de tonus et du poids à la direction, elle préfère de loin la conduite souple et coulée et c’est aussi ce que vont rechercher les propriétaires. La qualité de roulement est bonne et la direction à assistance électrique est précise. Les freins ont du mordant, et il y a un roulis minimal en courbe. Dans une classe très concurrentielle, cette rapide mise à jour permet de garder le modèle sur le podium et rend l’Élantra aussi pertinente à l’achat que des modèles comme la Mazda 3 ou la Toyota Corolla qui viennent elles aussi de faire peau neuve.

Forces

  • Large gamme de technologies et de fonctions de sécurité
  • Conduite confortable
  • Cabine silencieuse aux commandes simples et intuitives
  • Une des meilleures garanties de son segment

Faiblesses

  • Moteur efficace, mais sans inspiration
  • Le siège arrière est plus petit que certains concurrents
  • Finition un peu sommaire dans les modèles de base

Articles similaires