Au boulot!

Faites comme si…

Faites comme si…

La manière dont vous vous comportez a un impact immédiat sur votre état d’esprit. En adoptant certaines habitudes, vous pouvez maximiser votre leadership.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi certains présentateurs, qui semblent tout à fait calmes et normaux avant leur présentation, arrivent sur scène survoltés et prêts à conquérir chaque participant?

Dans une chronique antérieure, je vous ai expliqué qu’il n’était pas nécessaire d’être heureux pour sourire et que c’était bien plus le contraire qui s’appliquait : si vous souriez, votre cerveau libérera des endorphines qui vous feront effectivement trouver la vie plus agréable. Il en va de même dans les situations de leadership. Vous serez plus convaincant si vous adoptez des postures démontrant votre assurance et votre désir d’avancer. Laissez-moi vous raconter une expérience menée en 2010 par Amy Cuddy, en collaboration avec l’université Columbia et l’université de Harvard.

Cette psychologue sociale a isolé 26 femmes et 16 hommes dans une pièce et leur a demandé, selon le cas, d’adopter une posture ouverte ou fermée. Les postures ouvertes (bras ouverts ou mains sur les hanches avec la tête haute) communiquent une image de pouvoir – power pose, alors que les postures fermées envoient- une image de repli. Les sujets devaient tenir la pause pendant une minute. Ensuite, on leur demandait d’effectuer une tâche.

Avant un entretien d’embauche ou une réunion importante, isolez-vous deux minutes et adoptez une position de pouvoir. Vous vous sentirez plus en confiance pour affronter la situation.

Notre langage corporel influence notre état d’esprit.

Tout au long de la rencontre, ils étaient connectés à de l’équipement qui mesurait la présence de deux hormones en eux. On mesurait le niveau de cortisol, couramment appelé l’hormone du stress.

Plus votre niveau de cortisol est élevé, plus vous ressentez les ravages du stress. On mesurait également leur niveau de testostérone, qui est une hormone liée au niveau d’énergie.

Voici les résultats : ceux qui avaient, pendant tout juste 60 secondes, adopté une posture de pouvoir ont vu leur niveau de cortisol chuter de 25 %. Au chapitre de la testostérone, leur niveau avait augmenté de 20 %. L’effet allait dans l’autre sens chez ceux qui avaient adopté une position de repli.

N’est-ce pas fantastique? Le simple fait d’adopter une posture confiante vous prépare à convaincre les gens et à mieux réussir. Imaginez l’impact si vous entrepreniez chacune de vos tâches avec plus d’énergie tout en étant moins stressé. C’est possible dès aujourd’hui.

En un sens, vous êtes une usine biochimique et vous pouvez apprendre à mieux en tirer parti dès maintenant. Ce qui se passe dans votre corps a un impact immédiat sur ce qui se passe dans votre cerveau. Alors, levez la tête, bombez le torse, posez les mains sur vos hanches ou laissez-les envahir l’espace autour de vous. Faites comme si vous aviez votre place là où vous êtes et vous sentirez rapidement l’énergie vous envahir.