Au boulot!
03:30 4 décembre 2019

Différentes émotions, différents horizons

Différentes émotions, différents horizons

Cette chronique s’adresse autant aux patrons qu’aux employés. Il est temps de prendre conscience de l’incidence des émotions ressenties au travail sur votre vie en général.

Si vous deviez faire la liste de toutes les émotions que vous ressentez au travail en une seule journée, de quel côté pencherait cette liste? 

Du côté des émotions positives (joie, intérêt, amour, surprise, gratitude, etc.) ou du côté des émotions négatives (dégoût, colère, envie, peur, etc.)? Votre réponse à cette question aura une incidence sur vos gestes et votre avenir.

En effet, si vous ressentez principalement des émotions négatives, c’est votre cerveau primitif qui prend le dessus. Vous songez alors à fuir ou à attaquer, deux stratégies centrées sur le présent. On ne se projette pas dans l’avenir quand on se pense en danger. On songe uniquement à sa survie.

Au contraire, quand la balance penche du côté des émotions positives, nos capacités mentales s’élargissent et, au lieu de chercher des problèmes, on cherche davantage des solutions. Tout simplement parce que les émotions positives nous rapprochent de notre fonctionnement optimal.

Le soir, avant d’aller au lit, rappelez-vous trois éléments positifs de votre journée pour vous endormir apaisé et pour que votre cerveau enregistre cette bonne émotion.

La joie: stimulatrice et créative

Selon Barbara Fredrickson, professeur à l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill, le fait de ressentir de la joie nous encourage à jouer et à développer de nouveaux talents. Le fait de ressentir de la gratitude nous pousse à donner au suivant et à trouver des façons créatives de rendre service.

La sérénité nous permet d’apprécier nos expériences, l’intérêt nous pousse à explorer et à apprendre. La fierté nous encourage à «penser gros», tandis que l’amusement, parce qu’il provoque souvent des rires avec les autres, fait grandir l’intimité et les liens qui nous unissent à eux.

Finalement, l’émerveillement nous amène à nous sentir connecté à plus grand que nous-même, et l’inspiration nous incite à nous dépasser, à aspirer à l’excellence.

Les émotions positives nous équipent donc afin que nous puissions nous préparer à l’avenir et nous projeter dans le futur. Elles nous permettent de nous sentir aux commandes de notre vie, au lieu de nous cantonner dans des tactiques de survie.

Cela vous intéresse? Commencez par vous demander comment vous pourriez améliorer le nombre d’émotions positives que vous ressentez dans une journée. Cela vous obligera peut-être à changer la manière dont vous interprétez votre quotidien.

Mieux encore, au travail comme à la maison, mettez sur pied un réseau de contacts positifs. 

Que chacun se sente responsable du ratio entre les émotions positives et les émotions négatives ressenties par les gens qui les entourent. Il est tellement facile de sombrer dans le chialage et d’amener les autres à reculer, alors que vous pourriez leur donner envie de grandir et d’améliorer le monde.

Articles similaires