Au boulot!
05:00 19 février 2020 | mise à jour le: 18 février 2020 à 21:25

Une promotion descendante

Une promotion descendante

Quand on parle de promotion, on songe souvent à la promotion ascendante, celle qui nous fait monter plus haut dans la hiérarchie.

Pour plusieurs, cela va de soi: grimper dans l’organisation rend plus heureux.

Il n’en va pas de même pour tout le monde. Dans bien des cas, la promotion, loin d’améliorer le bien-être de celui qui se la voit offrir, nuit à sa capacité de profiter de la vie et de son travail.

Voyons quelques exemples.

«Étant le meilleur vendeur de l’équipe, je n’ai pas été surpris quand on m’a offert le poste de directeur des ventes au départ de Gabrielle. Ça allait de soi pour tout le monde. Si vous saviez à quel point ce nouveau poste m’a déçu! Je dois encadrer mes anciens collègues. Je dois les pousser à se dépasser. Ce n’est pas moi. Si vous saviez à quel point je m’ennuie de mon ancien poste! Il arrive que même mes anciens amis me regardent bizarrement. Cela dit, de quoi aurais-je l’air si je revenais en arrière?»

«Ce n’est pas facile de devenir la patronne de ses anciens coéquipiers. Ils doutent de ma compétence et ils roulent des yeux quand j’annonce une décision.»

La promotion ascendante est celle qui nous confère plus de pouvoirs, celle qui augmente notre pouvoir de récompense ou de coercition.

Revenir en arrière après une promotion

Si vous vous reconnaissez, il est peut-être temps de songer à une promotion descendante. On ne vous a pas rendu service si on vous a catapulté dans un poste sans vous offrir la formation qui venait nécessairement avec vos nouvelles responsabilités.

Vous devez maintenant relever les défis de la formation, de la rétention, de la productivité, de la sécurité au travail, de la relève et de l’amélioration continue. Des éléments dont vous n’étiez même pas conscient avant votre promotion.

Êtes-vous prêt à investir les efforts que nécessite votre nouveau poste ou préféreriez-vous retrouver votre emploi d’antan? Serait-ce si déshonorant d’annoncer que vous préfériez vos occupations antérieures et que vous souhaitez les accomplir de nouveau? Quel impact cela aurait-il sur votre sentiment de bonheur?

Il n’y a rien de déshonorant au fait d’occuper de nouveau l’emploi pour lequel on est véritablement fait.

Ne laissez pas l’orgueil vous empêcher de le retrouver de peur que les gens qui vous entourent considèrent la chose comme un échec.

Ils seront ravis de vous voir plus heureux et de sentir que vous êtes vraiment présent quand vous êtes ensemble. Votre bonheur a un impact sur le leur.

Articles similaires