Au boulot!
15:20 30 septembre 2020 | mise à jour le: 30 septembre 2020 à 15:21 temps de lecture: 3 minutes

À propos de votre vieil oncle malade…

À propos  de votre vieil oncle malade…
Photo: Métro

En raison des nombreux livres que j’ai écrits sur le sujet, on me demande fréquemment de présenter des conférences sur le thème de la psychologie positive. À chaque fois, naturellement, je dresse la liste des avantages d’une attitude positive face à la vie : plus longue espérance de vie, plus grande créativité, un réseau de contacts plus aidant, une plus grande facilité à convaincre, etc.

Et à chaque fois, à la pause, quelqu’un vient me raconter que ce que je dis est faux. Pour preuve, il me mentionne une amie qui était très positive, qui souriait constamment et qui a tout de même développé un cancer. Ils en déduisent que ce que je présente ne repose donc sur rien.

Au début, je ne savais pas trop quoi répondre. Maintenant, j’ai une réponse pour eux et je vous la livre immédiatement. Je commence par demander à mon interlocuteur la question suivante : Êtes-vous d’accord avec le fait que le tabagisme réduit l’espérance de vie et augmente les risques de développer un cancer ?

Invariablement, ils répondent par l’affirmative. Je peux donc continuer avec : «Laissez-moi en douter. J’avais un oncle qui fumait comme une cheminée. En plus, il buvait comme un trou. Eh bien, il est mort à 95 ans pétant de santé. Qu’en dites-vous?»
Tout de suite, il répond qu’il y a des exceptions mais que le tabac est vraiment nuisible à la santé. Ce qui nous permet de revenir à la psychologie positive.

Ce que la science démontre, c’est l’impact de certains comportements sur une majorité des membres d’une population. Il y aura toujours des exceptions qui n’ont rien à voir avec le tabagisme, l’alcoolisme ou l’attitude fondamentale à l’égard de la vie. Dans tout échantillonnage, il y en a qui vont à contre-courant de la majorité. Et toute chose n’étant pas égale par ailleurs, d’autres facteurs peuvent venir influer sur l’avenir d’une personne.

Prenons la santé. Savez-vous pourquoi la majorité des gens qui prévoient vivre plus longtemps sont généralement plus en santé? Tout simplement parce que, supposant qu’ils vivront longtemps, ils font plus attention à leur corps. Et ce faisant, ils augmentent leurs chances d’une vie plus longue sans maladie. Est-ce magique? Pas du tout. Notre attitude a des conséquences énormes sur les décisions que nous prenons.

Alors, abordez tous ces sujets avec une belle ouverture d’esprit sans vous imaginer que tout le monde fait partie de la moyenne. Et retenez qu’une vie où vous avez fait la paix avec le passé, où vous profitez des moments qui passent et où vous nourrissez un regard optimiste sur ce qui est à venir fait grimper vos chances de bonheur, de réussite et d’accomplissement.

Articles similaires

06:26 13 novembre 2011 | mise à jour le: 13 novembre 2011 à 06:26 temps de lecture: 3 minutes
La force d'un compliment