Benoit Charette

Audi Q8 2019: Utilitaire tendance

Audi Q8 2019: Utilitaire tendance
Photo: Collaboration spéciale

San Pedro de Atacama, Chili. A priori, on peut se demander pourquoi Audi, qui possède déjà un grand utilitaire haut de gamme avec le Q7, se lance sur le marché avec un autre grand utilitaire de luxe basé sur la même plateforme et le baptise Q8.

Pour répondre à cette interrogation, nous pourrions vous dire qu’Audi enlève son habit de travail pour enfiler sa garde-robe de fin de semaine.

Si vous regardez des modèles comme le Q7, le Mercedes GLS ou encore le BMW X5, vous constatez que ce sont des modèles à orientation familiale qui ne sont pas des modèles de style. Regardez à l’opposé des BMW X6, Range Rover Velar, Mercedes Benz GLE coupé. On voit la même tendance dans les utilitaires que dans les berlines haut de gamme avec des airs de faux coupé. Le style vient s’ajouter à l’utile et Audi s’invite à cette nouvelle tendance avec le Q8.

Habitacle moderne
Le décor est emprunté à d’autres modèles Audi. On retrouve le plus récent «cockpit virtuel» qui provient des modèles A6 avec ses trois écrans, dont un de 12,3po personnalisable, sous les yeux du conducteur, et deux écrans superposés au centre du tableau de bord. Ces écrans sont d’une clarté cristalline. Vous avec l’écran supérieur qui fait 10,1po et l’écran plus bas qui fait 8,8po. Le plus grand englobe GPS et multimédia et le plus petit chauffage, climatisation et quelques autres servitudes. Ces écrans tactiles ont également un censeur qui se ressent comme une petite vibration sur le doigt signifiant que l’action posée a été enregistrée. Audi innove aussi sous le capot avec les six cylindres à hybridation légère qui se retrouvent dans la berline A6. Vous avez au départ le V6 3,0 litres biturbo de la maison. Il fait 335 chevaux. Audi ajoute un système d’hybridation légère qui prend la forme d’un alternodémarreur, alimenté par un réseau 48V et une batterie lithium-ion de 10Ah logée dans le coffre, juxtaposée à la roue de secours. Le but de cette batterie est d’aider aux démarrages et aux reprises d’une voiture et de permettre de rouler en roue libre à vitesse de croisière sur autoroute en plus du mode arrêt-démarrage. L’utilisation de cette hybridation légère permet, selon Audi, d’économiser 0,7 litre aux 100km. Ce moteur est relié à une transmission automatique à huit rapports et à la transmission quattro, chère à Audi.

Notre première rencontre avec le Q8 a eu lieu dans les contreforts des Andes à San Pedro de Atacama, un désert chilien parmi les plus arides du monde et aussi très élevé. Sur le Q8, les suspensions pneumatiques sont de série et, au risque de nous répéter, elles donnent une conduite d’un confort souverain. Sur la route, vous avez en option les quatre roues directrices et le différentiel arrière quattro, ainsi que le coupleur vectoriel qui rend les 2 145kg du Q8 beaucoup plus maniables. Le Q8 arrivera au printemps 2019.

Forces

  • Micro-hybridation convaincante
  • Habitabilité généreuse
  • Confort de première classe

Faiblesses

  • 5e place étriquée
  • Toujours trop d’options
  • Un seul moteur (pour le moment)