Benoit Charette

Honda Clarity: La beauté est dans les yeux de celui qui regarde

Honda Clarity: La beauté est dans les yeux de celui qui regarde
Photo: Collaboration spéciale

La beauté est une question de culture. Pour les Japonais, elle se révèle dans l’asymétrie, les imperfections qui font ressortir la beauté d’une chose.

C’est un artiste peintre japonais qui m’a raconté cette histoire lors d’une visite à Hiroshima. Partant de cette explication, nous pouvons expliquer pourquoi Honda a dessiné la Clarity à cette image. Cependant, comme la culture nord-américaine ne possède pas les mêmes paradigmes de beauté que le Japon, le style très différent ne passe pas aussi bien chez nous.

Confortable et frugale
Oublions un instant le style pour parler de la voiture. Son format est celui d’une berline Accord. Elle peut donc accueillir cinq adultes sans problème. On remarque une console centrale flottante surmontée d’un grand écran tactile intégrant des technologies de pointe comme un système audio avec Android Auto et Apple CarPlay ainsi que l’éventail complet des technologies de sécurité et d’aide Honda Sensing pour le conducteur. Malgré son allure de coupé, il n’y a pas de hayon à l’arrière, mais un vrai coffre. Les nouvelles sont encore meilleures au chapitre du rendement. Cet hybride branchable est alimenté à la fois par un moteur à essence 4 cylindres 1,5L à cycle Atkinson et par un bloc-batterie d’une capacité de 17kWh ayant un temps de recharge de 2,5h sur prise 240V. La puissance combinée se pointe à 212 chevaux pour un généreux 232lb-pi de couple. La meilleure nouvelle est l’autonomie tout électrique de 85km dans de bonnes conditions et l’autonomie hybride  d’environ 530km avant de vider le réservoir à essence.

Une conduite tout en douceur
À 1843kg, la Clarity n’est pas une berline poids plume, et cela se ressent sur la route. Heureusement, une direction assez précise amenuise les effets négatifs du poids. Toutefois, nous avons cherché les 212 chevaux. L’embonpoint des batteries laisse pousser de sérieuses plaintes mécaniques lorsque vous appuyez franchement sur l’accélérateur et la transmission CVT peine à suivre la cadence. Cela dit, sur les longs trajets d’autoroute, c’est le modèle branchable le plus spacieux et le plus confortable que nous ayons eu la chance de conduire. Considérant son autonomie qui l’amène très près de la Volt chez Chevrolet, notre choix irait à la Clarity pour son espace et son confort supérieurs.

Conclusion
Bien que la Clarity ne soit pas un modèle de beauté, notre passage d’une semaine a été concluant. En la branchant à une prise 110 tous les soirs, nous avons réussi à rouler pratiquement toute la semaine en mode entièrement électrique, à l’exception de 2 sorties de plus de 100km. Notre semaine s’est terminée avec une moyenne de consommation d’à peine plus de deux litres aux 100km. Avec une fourchette de prix qui va de 40 000 à 45 000$ et une subvention de 8 000$ après taxes, cette Clarity n’est pas beaucoup plus chère qu’une Honda Accord bien équipée, mais joyeusement plus économique. Dites-vous qu’une fois à l’intérieur, vous ne verrez plus l’extérieur de la voiture et vous pourrez ainsi l’apprécier à sa juste valeur.

Forces

  • Excellente autonomie
  • Intérieur spacieux et bien conçu
  • Conduite de bon aloi pour une voiture hybride

Faiblesses

  • C’est laid.
  • On cherche les 212 chevaux.
  • Quelques bruits de moteur disgracieux en accélération