Benoit Charette

L’avenir au vert chez Mazda 

L’avenir au vert chez Mazda 

Oslo, Norvège — On les voit partout en Norvège, ces véhicules électriques qui forment 50% du parc automobile. C’est pour cette raison que Mazda a choisi ce pays pour présenter son premier véhicule électrique, ou devrions-nous dire son premier prototype électrique, le e-PTV (electric Prototype Technical Vehicle). Le véhicule que les journalistes étaient appelés à conduire, un CX-30, est en fait un mulet qui servait à accueillir le groupe électrogène qui se cachait dans ses entrailles. C’est au Salon de l’auto de Tokyo, le 23 octobre prochain, que le vrai véhicule sera révélé au monde. 

Le plaisir en avant-plan 

Mazda a décidé de créer un véhicule électrique qui sera aussi amusant à conduire que les véhicules à essence. Un choix difficile considérant le poids des batteries. Faire le choix d’une batterie a donc suscité une approche différente. Cette pile qui va servir de base au véhicule Mazda sera une unité de 35,5 kWh.

Placée sous le plancher du véhicule et intégrée au châssis, elle permet une rigidité structurelle supérieure et un poids contenu. Elle va développer 105 kWh (142 chevaux) et 195 livres-pieds de couple. Une pile plus petite permet de contenir le poids et de rendre la conduite plus agréable.

L’envers de la médaille réside toutefois dans l’autonomie que Mazda annonce, autour de 200 km, un chiffre insuffisant considérant les plus récents standards de l’industrie. Le véhicule est encore au stade de prototype et les journalistes présents sur place ont fortement suggéré à Mazda de réfléchir sérieusement à cette approche dans un monde qui accueille présentement des véhicules électriques capables du double en autonomie.  

Et la conduite 

Les responsables de la compagnie avaient préparé un circuit d’environ 40 km sur de petites routes sinueuses en banlieue d’Oslo. Nous n’irons pas par quatre chemins: ce véhicule électrique est le plus dynamique et le plus intéressant que nous avons conduits à ce jour.

Mazda a trouvé la bonne recette pour offrir un réel plaisir de conduire, un freinage naturel qui n’applique pas les freins dès que vous levez le pied de l’accélérateur et un petit son qui vous donne presque l’impression de conduire un moteur à essence.

C’est très discret, mais efficace. 

D’un point de vue dynamique, Mazda peut dire «mission accomplie».

Il s’agit d’un prototype, il y a encore beaucoup d’ajustements à faire, mais la première impression est excellente. Un seul bémol: le moteur perd tous ses moyens une fois les 100 km/h franchis. Bref, le groupe électrogène manque de puissance et d’autonomie, deux problèmes qui devront être corrigés avant la mise en marché prévu l’an prochain pour le Japon et un peu plus tard chez nous. 

Autres versions 

Au-delà du modèle 100% électrique, Mazda prévoit plusieurs versions de ce modèle allant du simple hybride en passant par le tout électrique. Mazda a laissé savoir qu’un petit moteur rotatif va servir de prolongateur d’autonomie pour les modèles hybrides. Son format va varier en fonction du modèle. Il sera plus gros dans les modèles hybrides conventionnels et plus petits dans les modèles hybrides enfichables. 

Forces

  • Conduite dynamique 
  • Freinage progressif 
  • Tenue de route 

Faiblesses

  • Autonomie limitée 
  • Pas de puissance à plus de 100 km/h 

Une Honda électrique qui ne viendra pas chez nous 

Honda e

On le sait, tous les constructeurs se dirigent à court et moyen terme dans le tout électrique. Honda ne fait pas exception à cette règle. La compagnie nipponne a présenté la semaine dernière au Salon de l’auto de Francfort un charmant véhicule urbain, la Honda e, qui ne viendra malheureusement pas chez nous. 

La Honda e, une voiture électrique sous-compacte que Honda va proposer sur le marché européen au cours des prochains mois, va faire ses débuts officiels au Salon de Francfort qui va se mettre en branle la semaine prochaine.

Comme c’est souvent le cas, des images du modèle de production ont fait leur apparition sur le Net quelques jours avant la première officielle de ce dernier.

La version de production est demeurée très proche du concept qui avait été présenté il y a quelques années.

Destinée à un usage urbain, sa pile de 35,5 kWh promet une autonomie d’un peu plus de 200 km.

Honda a annoncé sa production pour les marchés du Royaume-Uni, de l’Allemagne, de la France et de la Norvège.

Rien pour le moment concernant l’Amérique du Nord, mais nous avons le droit de nous croiser les doigts.