Benoit Charette
15:55 16 décembre 2019 | mise à jour le: 16 décembre 2019 à 15:55 temps de lecture: 5 minutes

Hyundai Sonata 2020: oser la différence 

Hyundai Sonata 2020: oser la différence 

(Montgomery, Alabama) C’est en visitant la grande usine de production de la Sonata en Alabama qui nous avons réalisé à quel point l’usine de Bromont aurait pu être un moteur économique pour la province, une belle occasion ratée pour ce modeste constructeur qui est maintenant devenu un géant à l’échelle mondiale. 

Différente dans sa présentation 

Hyundai a toujours joué la carte de la provocation lorsqu’il s’agit de faire en sorte que ses produits soient bien en vue.

La 8e génération de Sonata, avec son capot qui se prolonge loin devant, lui donne des airs de barbotte. Sa calandre donne l’impression d’un poisson qui a la bouche ouverte.

Une idée qui ne plaît pas à tous, mais qui jette un regard différent.

Autre point de controverse, cette bande chromée d’un pouce de large qui va des phares au capot et tout autour du cadre de la fenêtre. Le profil de faux coupé 4 portes est sans doute le meilleur angle pour regarder la voiture.

Une nouvelle plateforme (qui va aussi servir de base à des VUS) permet d’abaisser le centre de gravité, profite d’un empattement plus long et d’une longueur totale qui frôle les 5 mètres.

Les phares à DEL offrent une belle signature visuelle à l’avant comme à l’arrière avec une forte présence et des feux arrière s’enroulant autour du couvercle du coffre qui n’ont pas manqué d’attirer notre attention.  

Deux mécaniques pour le moment 

Le modèle de base (Preferred) arrive avec un 4 cylindres de 2,5 litres à de 191 chevaux et 181 lb-pi de couple. Conçu pour offrir une économie de carburant, il offre avant tout une conduite silencieuse et confortable.

Les autres modèles (Sport, Luxury et Ultimate) ont droit à un moteur 1,6 litre turbo qui ironiquement est moins puissant avec 181 chevaux, mais plus de couple avec 195 lb-pi qui fait sentir sa présence en accélération en sauvant un peu sur le carburant.

La transmission à bouton-poussoir comprend des palettes de changement de vitesse dans les variantes 1,6 litre turbo.  Pour ceux qui se demandent si le modèle hybride va revenir, la réponse est oui : au printemps prochain. Et pour ceux qui veulent une meilleure réponse sous le pied droit, une Sonata N-Line arrivera vers la fin de l’été 2020. Impossible d’avoir des détails, mais la dernière génération de Sonata offrait une version turbo à 245 chevaux. On fera sans doute un peu mieux. 

Sur la route 

Vous avez de série dans tous les modèles la technologie Hyundai Smart Sense Tech comprenant les principales aides à la conduite et une caméra qui s’affiche devant le conducteur lorsque ce dernier met les clignotants à gauche et à droite qui couvre les angles morts.

Notons aussi que vous avez droit à Apple CarPlay et Android auto de série, un écran de 10,25 pouces.

Les passagers, peu importe la place qu’ils occupent dans la voiture, seront à l’aise et le coffre est généreux à 453 litres.

Si vous recherchez du nerf derrière le volant, il faudra attendre la version N-Line. Le moteur 1,6 turbo que nous avons mis à l’essai est souple, silencieux et économe, mais pas sportif, ce qui en soi n’est pas un défaut, mais on va ici privilégier une conduite plus coulée. 

Hyundai Sonata 2020: Nous avons aimé 

  • Excellent rapport prix /technologie 
  • Un style unique 
  • Roulement silencieux 
  • Excellente finition 

Hyundai Sonata 2020: Nous avons moins aimé 

  • Puissance un peu modeste des moteurs 
  • Pas de 4 roues motrices  
  • Le sélecteur de vitesses à bouton-poussoir 

Le prix moyen des véhicules franchit la barre des 40 000$ 

En 2019, le prix moyen des véhicules neufs a dépassé pour la première fois la barre des 40  000$ au Canada, atteignant 40  490$. Ceci tient compte d’une augmentation de 1,5%, sur une base mensuelle, et de 2,3% sur une base annuelle. De leur côté, les prix des véhicules usagés sont restés stables à 18  888$, sur une base mensuelle, avec une augmentation de 7,4% sur une base annuelle. 

Les véhicules nord-américains et européens presque nez à nez 

En novembre, le prix moyen des véhicules nord-américains neufs s’est situé à 50  341$, à peine inférieur au prix médian de 50  440$, dans le cas des véhicules européens neufs. Alors que les prix européens ont baissé par rapport au mois précédent, les marques nord-américaines ont connu une croissance soutenue au cours des deux derniers mois, principalement parce que la part de marché des camions a augmenté. Les véhicules fabriqués en Asie poursuivent pour leur part leur progression lente mais soutenue, avec un prix moyen de 31  665$, soit une augmentation mensuelle de 2,2%, ce qui amène l’augmentation annuelle à 1%.  

Articles similaires