Cinéma

SIFF : Recalled et White Camellias

SIFF : Recalled et White Camellias
Dernière journée de visionnement au SIFF hier, il me restait deux films à voir dans la compétition avant la délibération du jury.
Réalisé par Michael Connors, Recalled est un drame militaire qui tourne autour d’un dilemme éthique entre soldats lors de la veille de leur déportation en Irak. Patriotique et chauvin, ce suspense qui ne mène nulle part tombe littéralement à plat. Ce film n’est qu’une banale leçon de morale sur l’esprit de camaraderie et la loyauté. Dommage qu’un bon acteur comme Aidan Quinn (Stakeout, The Assignment) en soit rendu à se commettre dans des seconds rôles de films mineurs et sans intérêt comme celui-ci.
Cote : * sur 5
Réalisé par Russell Brown, White Camellias marque un retour pour la comédienne Cybill Shepherd (Taxi Driver, The Last Picture Show) dans un premier rôle alors qu’elle inteprète une artiste romantique dans la soixantaine qui se prépare à recevoir des amis lors d’un souper romantique à saveur espagnole. Querelles, règlements de comptes et l’annulation d’un invité surprise viennent gâcher la soirée alors que le personnage interprété par Cybill Shepherd (qui est plutôt mauvaise) sombre dans la dépression et la mélancholie. Pathétique du début à la fin, ce film maladroit rappelle parfois le récent Carnage de Polanski mais sans l’intelligence, la verve et le cynisme de ce dernier. La mise en scène est inexistante et les comédiens sont laissés à eux-mêmes.
Cote : * sur 5
Le prix de la FIPRESCI dans la section « New American » a été attribué au film Welcome to Pine Hill du réalisateur Keith Miller.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *