Inspecteur viral

Non, l’Université Harvard n’a pas dit qu’il faut cesser de consommer des produits laitiers

Non, l’Université Harvard n’a pas dit qu’il faut cesser de consommer des produits laitiers
Photo: capture d'écran

Si l’inspecteur viral dément souvent des nouvelles à saveur nutritionnelle, c’est que ce type d’article de désinformation se partage très (trop) souvent sur les réseaux sociaux (plusieurs proviennent du même site…).

À preuve: cet article, partagé quelque 35 000 fois sur Facebook. On y raconte que l’Université Harvard a retiré les produits laitiers de son «Healthy eating plate», sa version de la pyramide des aliments. On raconte aussi que les «experts en nutrition» de l’université avertissent que les produits laitiers augmentent les chances de développer un cancer de l’ovaire ou de la prostate.

Il est très facile de vérifier cette information: on va tout simplement sur le site de Harvard (d’uh).

De quoi a l’air le Healthy eating plate? Eh bien, en effet, contrairement à la pyramide des aliments que tous connaissent bien, il n’y a pas de section dévouée aux produits laitiers. Par contre, on peut voir dans la section des liquides qu’il faut «limiter les produits laitiers à 1 ou 2 portions par jour».

Une ou deux portions par jour n’égale pas une interdiction. Remarquez que Harvard ne recommande pas de «limiter sa consommation de cigarettes à une ou deux par jour».

Qu’en est-il des autres affirmations?

Le site de Harvard suggère qu’il y a «possiblement» un lien entre le galactose (un sucre produit par la digestion du lait) et le cancer de l’ovaire, mais c’est ce «possiblement» que les articles bidons sur la santé omettent toujours de répéter. Harvard affirme que «l’étude n’a pas trouvé de lien entre la consommation du lait ou des produits laitiers et le cancer de l’ovaire» et que «d’autres études devraient être menées». C’est dans la page citée par l’article! Voyons donc!

En ce qui a trait au cancer de la prostate, on parle de consommation globale de calcium. Les hommes qui ont une diète forte en calcium auraient «possiblement» plus de chances de développer un cancer de la prostate. Or… l’article que nous examinons aujourd’hui AFFIRME QUE LE LAIT N’EST PAS UNE BONNE SOURCE DE CALCIUM.

Il est aussi très comique qu’un site qui répudie très fréquemment la science se base sur des études scientifiques pour faire valoir ses arguments. Très drôle.

En fait, il y a un chercheur de Harvard, Walter Willett, qui croit que consommer trop de lait n’est pas très bon pour la santé, notamment à cause du gras et des sucres contenus dans le lait. Est-ce qu’il dit d’arrêter complètement de consommer des produits laitiers?

«Personne n’a dit que les produits laitiers sont toxiques», a-t-il affirmé au National Post l’année dernière, n’ayant clairement pas lu les mêmes articles poubelle que l’inspecteur viral doit malheureusement consulter pour faire son travail.

«J’aime bien manger du fromage et du yogourt avec modération, a-t-il dit, en précisant qu’il ne croit pas que les gens devraient abandonner les produits laitiers. Une ou deux portions par jour seraient un bon niveau de consommation.»