Inspecteur viral

Non, la Régie du logement ne forcera pas les propriétaires à accepter les animaux

Non, la Régie du logement ne forcera pas les propriétaires à accepter les animaux

Vous déménagez le 1er juillet? Vous vous cherchez un appartement? Vous avez un petit pitou ou un petit minou (ou vous vous appelez Spike et vous avez un serpent boa que vous trimbalez dans la rue juché sur votre manteau de cuir)?

Voici une nouvelle qui saurait vous réjouir:

«Dès le 1er juillet 2016, toute clause dans un bail résidentiel interdisant la possession d’animaux dans le logement sera jugée non-valide, et tout propriétaire qui voudrait évincer un locataire pour cette raison se fera refuser automatiquement sa requête par la régie du logement», peut-on lire dans l’article.

Pour tous ceux qui ont eu le coeur fendu après avoir vu les mots «pas d’animaux de compagnie» dans une annonce pour leur appartement de rêve, ça serait en effet une bonne nouvelle… si c’était vrai.

En effet, la Régie du logement a dû émettre l’été dernier un communiqué pour démentir cette rumeur, selon nos collègues de l’Avantage de Rimouski.

«En ce moment, une information diffusée sur le web indique que les propriétaires de logements ne pourront plus interdire les animaux de compagnie. La Régie du logement tient à préciser qu’aucune modification n’a été apportée à la législation actuelle concernant les animaux de compagnie», confirmait la Régie.

Donc, non, ce n’est pas vrai.

Par contre, l’inspecteur suspectait que notre «blogueur» (dont il vous a déjà parlé ici et ici) n’était pas le véritable auteur de cet article somme toute assez dépourvu de fautes d’orthographe. Une petite recherche Google a mené l’inspecteur à la véritable source de cette désinformation: le site actualite.co.

L’inspecteur vous a déjà parlé de ce site, qui permet à tout un chacun d’inventer de fausses nouvelles pour piéger ses amis. «Crée une blague et piège tous tes amis. Tu peux partager les actualités sur les réseaux sociaux! Qu’attends-tu pour commencer?» peut-on lire. On donne ensuite des astuces pour que ces fausses nouvelles circulent le plus possible.

Oh! Que c’est drôle! (#Not)

L’article en question a été partagé… tenez-vous bien… 242 693 fois sur Facebook. Hallucinant.

Juste pour vous donner une idée, l’article de Radio-Canada sur l’arrestation pour fraude et pour corruption (entre autres) de l’ex-vice première ministre du Québec, Nathalie Normandeau, jeudi dernier a pu s’accaparer un peu plus de 11 000 partages… et ça, c’est une vraie nouvelle qui a un réel impact sur notre société.

Comme l’inspecteur disait… hallucinant.

Ce qui est le plus incroyable dans cette histoire, c’est que notre blogueur n’a sans doute pas pris la peine de lire le faux article de actualite.co avant de le recopier sur son blogue et de polluer votre fil d’actualités Facebook.

Comment l’inspecteur sait-il cela? Regardez la dernière ligne de l’article: «Sarafina qui rêve que cette nouvelle se réalise un jour!»

IL N’A MÊME PAS PRIS LA PEINE D’EFFACER LA SIGNATURE DE L’AUTEUR ORIGINAL, QUI MENTIONNE QUE CE N’EST PAS VRAI!

Ça, c’est du respect pour son lectorat, les amis.