La boîte à images

Martin Matte sur Netflix : en terrains connus

Martin Matte sur Netflix : en terrains connus

Lundi, Martin Matte est devenu le premier humoriste du Québec à obtenir un one-man show à lui tout seul sur Netflix alors qu’on mettait en ligne La vie, la mort… Eh la la…!

Nous avions déjà eu la présence de quatre humoristes de la Belle Province dans le cadre de la série Comedians of the World, mais Matte le fait en solo et reçoit le traitement que l’on réserve aux grosses pointures de l’humour déjà sur la plateforme comme Dave Chappelle et Bill Burr.

Martin Matte sur Netflix
Martin Matte sur Netflix

Martin Matte ne change pas une formule gagnante

Alors, qu’est-ce qui se cache sous le capot de cette heure avec Martin Matte filmée en 2018 au Théâtre St-Denis de Montréal? Un peu de réchauffé, bien honnêtement.

Matte présente une version tronquée de sa dernière tournée, Eh la la, et, à 49 ans, il ne faut pas se surprendre de voir l’humoriste s’aventurer avec un bâton de marche plutôt qu’une machette pour débroussailler le chemin devant lui.

Il sait où il veut amener son public et, surtout, il sait où il va amener son public. Les limites de son personnage sont habillement tracées durant cette heure et son talent indéniable de conteur lui rend de fiers services. Ainsi, des sujets assez convenus soutireront des rires et des blagues quand même prévisibles auront tout de même l’effet escompté.

Martin Matte est très bon sur une scène. Ses succès et sa notoriété ne sont pas tombés du ciel. Il a travaillé son art et s’est imposé parmi les meilleurs de sa génération. Ça n’empêche pas cette heure d’être un brin décevante dans la mesure où il se contente des formules qu’il a déjà concoctées.

L’amour, la famille, les amis, les médias sociaux et un clin d’œil à ses «colères numériques» sont au rendez-vous. C’est un peu malhonnête de reprocher à Martin Matte de «faire du Martin Matte», mais j’aurais aimé être un peu surpris par ce premier pas québécois sur Netflix. Évidemment, je ne voulais pas le voir faire des imitations ou de la magie, mais pourquoi pas une petite balle courbe de temps en temps entre deux situations familières. Il a clairement le talent pour le faire, mais peut-être que le goût du risque n’est plus au rendez-vous après tout ce temps.

Cela dit, c’est agréable de voir que nous n’avons rien à envier aux grosses pointures déjà sur Netflix. Après tout, mettre un tapis au sol et un écran derrière un conteur de talent, qu’on soit aux États-Unis ou au Québec, c’est efficace et nous avons l’impression de nous battre à armes égales. Dans ces circonstances, pas de doute que nos talents rayonneront.

Matte ici n’offre pas de matériel qui a le potentiel de «briser l’internet», mais c’est une performance assumée, confiante et une belle porte d’entrée pour un public moins familier avec les traits de son personnage de scène.

C’est à voir sur Netflix.