Le Sportnographe

Il n’y a pas que Canadien dans la vie

Il n’y a pas que Canadien dans la vie
Photo: Getty ImagesMOSCOW, RUSSIA - JULY 15: Ivan Perisic of Croatia celebrates with team mates after scoring his team's first goal during the 2018 FIFA World Cup Final between France and Croatia at Luzhniki Stadium on July 15, 2018 in Moscow, Russia. (Photo by Ryan Pierse/Getty Images)

Comme disait le philosophe: «L’été, c’est fait pour jouer.» Malheureusement, l’été ce n’est pas fait pour jouer au hockey. En tout cas, pas dans la «Ligne» nationale». Dans notre «ligne» de garage, ça joue à l’année, mais les joueurs de garage sont moins fragiles que les professionnels. C’est une question de mécanique.

Certains irréductibles fans continuent de s’accrocher à Canadien et de célébrer autour du nouveau contrat de Philip Daneault. Ils se prennent à rêver à l’épanouissement de Michael McCarron ou à se faire accroire que Joel Armia fera une différence la saison prochaine. Mais il y a d’autres choses dans la vie.

Prenez la Coupe du monde de soccer. Bien sûr, tout n’est pas parfait dans le soccer. Les joueurs ont une petite tendance à se rouler par terre avec les mains dans la face lorsqu’un adversaire leur frôle le postérieur. Pourquoi continuent-ils à jouer avec pas d’équipement? Mystère. Mais pour le reste, c’est un sport plutôt spectaculaire.

Même que la prestation de la Croatie aurait de quoi inspirer Canadien. Des joueurs pas si bons que ça qui se rendent en finale, ça fait rêver.

«C’est sûr qu’il faut manger des croûtes de temps en temps pour amener l’équipe oùsstu veux.» – Claude Julien, entraîneur-chef du Canadien

Bien sûr, la Coupe du monde est terminée. Mais il nous reste quand même l’Impact. Nacho Piatti, qu’on surnomme Nacho parce qu’il a travaillé dans une usine de guacamole quand il était petit, n’était même pas proche de faire l’équipe de l’Argentine, mais ça ne lui empêche pas d’être bon en mautadine, comme ils disent là-bas.

Et après avoir été assez poche en début de saison, l’équipe a commencé à reprendre du poil de la bête et lutte pour une place en série. Ça aussi, ça devrait être une inspiration pour Canadien qui a été assez poche en début de saison, assez poche en milieu de saison et assez poche en fin de saison.

Sans oublier les Alouettes. Remarquez qu’on les avait un peu oubliés. Ça fait longtemps qu’on n’a pas regardé ce qui se passait avec eux/elles.

Pour les sportifs qui ne s’intéressent pas à ces sports, la solution est bien simple. Il faut passer le temps en jouant au golf, ce «sport» où l’on peut manger des hot-dogs et boire de la bière en conduisant un véhicule motorisé pendant quatre heures.

Quoi de mieux que le golf pour rêver à l’épanouissement de Michael McCarron ou se faire accroire que Joel Armia fera une différence la saison prochaine? Pas grand-chose.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires