Le Sportnographe
11:10 14 février 2020 | mise à jour le: 14 février 2020 à 14:28 temps de lecture: 3 minutes

Piatti, un joueur très moyen

Piatti, un joueur très moyen

Canadien amorçait ces jours-ci une ultime relance pour faire les séries. Au même moment, un joueur de l’Impact de Montréal, Ignacio Piatti, décidait de quitter l’équipe pour aller jouer chez lui avec le club argentin San Lorenzo. Objectivement, c’est une non-nouvelle: Piatti ne jouera plus pour l’Impact . Or, les journalistes sportifs ont fait grand bruit avec ça. Pourquoi? Enquête.

Il est environ 19h25, mardi. Assis au Centre Bell, je viens de boire ma 2e bière ; Canadien mène 2-0 contre les Coyotes, j’attends le prochain arrêt de jeu pour aller pisser, tout va bien. Soudain, mon téléphone vibre. Une alerte de La Presse: Ignacio Piatti quitte l’Impact.

Sur la glace, Brett Kulak est emprisonné dans le territoire de Canadien. Ne sachant pas comment faire une sortie de zone qui a de l’allure, il prend le puck et le garroche dans le fond de la zone du Arizona. TRIIIIIIT. Le sifflet se fait entendre. Je me lève pour aller pisser.

En marchant, je google Ignacio Piatti, histoire de vérifier si c’est le frère de Nacho Piatti ; c’est que j’ai plus souvent entendu parler de Nacho que d’Ignacio. Surprise, c’est le même gars!

Je pisse en me disant que dès que j’aurai fini, j’irai voir ses statistiques, car il doit bien y avoir une raison pour laquelle La Presse me dérange pendant Canadien afin de me dire qu’un joueur de l’Impact ne jouera plus pour l’Impact.

En 430 matchs en carrière, le gars a envoyé la tite balloune 124 fois dans l’immense but de soccer. Ordinaire. Je veux dire, imaginons 2 secondes comment Kovalchuk aurait scoré de buts dans sa carrière si les nets au hockey étaient aussi grands qu’au soccer. Anyway.

Un genre de Pierre-Alexandre Parenteau

En retournant à mon banc, je cherche un comparable. Genre, quel joueur de hockey a cumulé des stats similaires au cours de sa carrière. Je tombe sur Pierre-Alexandre Parenteau. En 491 matchs, il a scoré 114 buts.

Je m’interroge: est-ce que La Presse a dérangé les fans de l’Impact pendant un match important (sic) de l’Impact lorsque P-A Parenteau a pris sa retraite en 2018? Je ne crois pas.

Je reviens à mon banc. Canadien mène toujours 2-0. Fiou. Je regarde autour de moi, aucun partisan de Canadien ne porte un chandail de l’Impact. Pourtant, au cours des jours suivants, les journalistes sportifs feront beaucoup de bruit avec cette non-nouvelle concernant Piatti.

Au final, Canadien a perdu son match contre l’Arizona ; c’était LE match qu’il ne devait pas perdre pour maintenir son élan vers les séries. Pourquoi a-t-on alors parlé autant de Piatti cette semaine dans les médias? Sincèrement, je l’ignore.

Articles similaires