Le Sportnographe

Canadien en 4

Plusieurs d’entre vous attendaient avec impatience ma prédiction pour la série entre Canadien et le Tampa. C’est mal connaître la tradition du Sportnographe que d’attendre que tous les experts se soient prononcés pour être certain de ne pas dire comme eux.

Ce matin, ils ont fait leurs pronostics. Même Réjean Tremblay, de retour de sa Floride natale. Ils ont basé leurs analyses sur les statistiques et sur une foule d’impondérables qu’ils ont tenté de pondérer, comme le momentum (prononcez «momentoum»), l’avantage de la glace et la longueur de la barbe de Victor Hedman.

Certains ont même, comme Ron Fournier, Dany Dubé et Michel Bergeron, démontré avec force arguments que le Lightning était meilleur dans presque toutes les facettes du jeu… juste avant de prédire la victoire de Canadien.

Et la tendance est claire chez les pros: ce sera Canadien en 6. À la lumière de leurs analyses lumineuses, j’estime que Canadien l’emportera en 4. Les prédictions les plus farfelues sont toujours les plus payantes lorsqu’elles se réalisent. Et si celle-ci ne se réalise pas, tout ça n’affectera aucunement mon absence de crédibilité.

D’ailleurs, je préfère m’en remettre à un analyste objectif: l’algorithme du jeu NHL 2014, qui a prédit lui aussi que Canadien allait balayer le Tampa en quatre petites parties. En voilà un qui n’a que faire des impondérables.

Plutôt que de se baser sur la partisanerie aveugle, le coude blessé de Ben Bishop et le coude levé de Ryan Malone, mieux vaut se fier sur le don unique qu’ont les experts à se tromper. Ce qui nous amène vers une seule conclusion: la victoire est dans la poche.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires