Le Sportnographe

Plus d’épaisseur pour Canadien

Plus d’épaisseur pour Canadien
Photo: Nathan DenetteNathan Denette / La Presse Canadienne

La semaine dernière, avant que n’ai lieu le repêchage, nous disions qu’il n’y avait rien de plus plate que de choisir un défenseur en première ronde, à part peut-être choisir un gardien. Encore une fois, nous étions dans l’erreur. Il y a pire. Il y a choisir un défenseur en première ronde et ne rien choisir en deuxième ronde.

Reste que Sergachev semble une valeur sûre. Le digne successeur d’Andreï Markov. Parce qu’il est russe? Non, parce qu’il est bon. En tout cas, c’est ce que nous disent nos sources qui ne l’ont jamais vu jouer mais qui ont entendu dire qu’il était bon. C’est ça le journalisme moderne.

Par contre, on a bien vu sur Twitter que tout comme Markov, Sergachev était un admirateur du grand démocrate qu’est Vladimir Poutine. Pas pour rien que Marc Bergevin a dit de lui qu’il était « épais« . L’épaisseur semblait d’ailleurs manquer à Canadien puisque le DG a aussi fait l’acquisition d’Andrew Shaw qui a été suspendu récemment pour avoir tenu des propos homophobes.

Canadien a une équipe qui offre beaucoup de variété maintenant. Un épais et un homophobe, ça manquait sans doute à Michel Therrien.

Mais la grosse nouvelle du weekend, c’est bien sûr le départ de Lars Eller, un gentilhomme qui n’aurait pas fait de mal à une mouche, surtout si la mouche se trouvait dans l’enclave ou dans le coin de la patinoire. On avait l’impression depuis cinq ans qu’Eller allait éclore d’une seconde à l’autre. Il semble qu’il ira éclore à Washington et c’est bien dommage.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires