Maison du développement durable

La clé pour une mobilité durable?

La clé pour une mobilité durable?
Photo: Zacharie Goudreault/MétroLes vélos et les trottinettes électriques sont définitivement des options à considérer lorsqu’il est question du fameux cocktail transport.

Plus d’un an après leur arrivée à Paris, les trottinettes électriques en libre-service ont été déployées le mois dernier à Montréal. Elles s’inscrivent dans la mouvance de la multiplication des offres de transport en ville. Mises en place par une filiale de Google, elles ne laissent personne indifférent. Doit-on se réjouir ou être effrayé de cette nouvelle forme de micromobilité?

De prime abord, ces trottinettes représentent un moyen de transport convivial pour les courts déplacements devant être réalisés rapidement. Et que dire de l’aspect ludique des déplacements qu’elles offrent!

La micromobilité permet de combler des lacunes évidentes en matière de transport, qui limitent l’inclusivité et la durabilité des déplacements. En revanche, les premières études réalisées sur l’usage de ces trottinettes ne permettent pas de déterminer s’il s’agit d’un véritable mode de transport alternatif capable de diminuer l’utilisation de l’auto en solo puisque les utilisateurs sont, a priori, des piétons et des usagers du transport en commun.

Les vélos et les trottinettes électriques sont définitivement des options à considérer lorsqu’il est question du fameux cocktail transport, mais il ne faudrait pas qu’ils remplacent le transport actif, l’obésité abdominale ayant doublé en 30 ans au Québec. Quoi de mieux qu’une balade à vélo pour se rendre au boulot?

«Les vélos et les trottinettes électriques sont définitivement des options à considérer lorsqu’il est question du fameux cocktail transport.»

Le secteur des transports étant une importante source de pollution, toutes les solutions de mobilité durable doivent être envisagées pour atteindre nos objectifs de réduction des émissions de gaz à effet serre. Mais les solutions ne se valent pas toutes!

Le cadre réglementaire mis en place par la Ville de Montréal permettra-t-il de décourager les utilisateurs de circuler sur les trottoirs et de stationner les trottinettes n’importe où? Sera-t-il suffisant pour exiger de l’opérateur qu’il récupère, en l’espace de deux heures, les trottinettes des usagers fautifs? Le projet pilote, qui est en cours jusqu’au mois de novembre, devrait offrir des réponses à ces questions.

La Maison du développement durable vous propose plusieurs événements sur le sujet de la mobilité au cours du mois de septembre: un panel sur l’écofiscalité dans les transports le 17 septembre à 12 h 15, un ciné-parc urbain pour les 25 ans de Communauto le 23 septembre dès 18 h 30, une conférence sur la dépendance à l’automobile le 24 septembre à 12 h 15, ou encore une exposition sur la mobilité durable à Montréal dont le vernissage aura lieu le 30 septembre à 17 h 30.


On ne s’ennuie jamais à la Maison: surveillez la programmation à lamdd.org.