Maison du développement durable
12:16 13 mai 2013 | mise à jour le: 13 mai 2013 à 15:27

Premier bâtiment LEED Platine NC au Québec

Quand on tient une chronique pour un organisme à but lucratif, il faut bien, parfois, en faire la promotion! Je me permets donc de vous annoncer que le Conseil du bâtiment durable du Canada a décerné à la Maison du développement durable la certification LEED Platine Nouvelle construction (NC). Ce faisant, elle devient le premier bâtiment au Québec à atteindre ce niveau dans sa catégorie, soit la plus haute distinction possible dans le système de reconnaissance des bâtiments écologiques, une marque d’excellence reconnue internationalement.

Il y a 10 ans, quand nous avons décidé de construire un bâtiment parmi les plus écologiques au pays, nous n’avions aucune idée de ce que cela impliquerait. À l’époque, il n’était pas rare qu’un promoteur prétende que son édifice était écologique même si en réalité, on y avait simplement ajouté un élément vert plutôt superficiel. Assez rapidement, nous avons choisi d’appuyer notre démarche sur un processus indépendant, objectif et reconnu qu’est LEED. À l’époque, il existait moins de cinq bâtiments certifiés LEED Platine au monde et aucun au pays!

Architectes, ingénieurs et entrepreneurs étaient nombreux à vouloir faire partie de l’équipe de réalisation du projet. Qui, après tout, ne voudrait pas avoir cette œuvre dans son porte-folio? Le choix de l’équipe fut crucial et force est de constater, à postiori, qu’il fut le bon! Je lève donc mon chapeau à toute l’équipe : à nos gestionnaires de projets Sylvain Grand’Maison et Normand Roy, aux architectes Anik Schooner, Jean-Pierre Létourneux et Johanne Parent de MSDL, aux ingénieurs Jacques Lagacé et Claude Décary de Bouthillette Parizeau ainsi qu’à l’entrepreneur Pierre Pomerleau et son équipe.

Alors que la certification LEED Platine nécessite un minimum de 52 points sur un total de 70, la Maison a atteint son objectif en obtenant 59 points. Ce pointage confirme que notre édifice est parmi les plus écologiques en Amérique du Nord puisqu’à peine une vingtaine de bâtiments ont atteint ce score depuis l’existence de LEED.

Le système LEED évalue la performance du projet en reconnaissant le rendement dans cinq secteurs clés de la santé humaine et environnementale comprenant notamment l’aménagement écologique des sites, la gestion efficace de l’eau, l’efficacité énergétique, le choix des matériaux et la qualité des environnements intérieurs.

Rien n’a été laissé au hasard. Le bâtiment est notamment équipé d’un système de géothermie urbain, d’une enveloppe thermique très performante jumelée d’une fenestration à triple vitrage et d’un toit vert d’environ 800 m2.

Les idéateurs du projet sont même allés au-delà des exigences de la certification LEED en ajoutant, par exemple, un mur végétal de près de 38 m2, en faisant appel aux services de l’entreprise d’insertion sociale Le Boulot Vers pour construire les armoires de cuisine et certains meubles et en utilisant du bois de fond de rivière pour recouvrir les garde-corps de l’escalier et de la passerelle.

Par souci de cohérence, l’équipe a même risqué de manquer certains points LEED comme celui des espaces de stationnement réservés aux voitures électriques ou partagés en prenant la décision de ne pas construire de stationnement, et ce contrairement au règlement de la Ville! Nous avons dû négocier une entente avec le Complexe Desjardins – qui, lui, aménageait justement des espaces pour les voitures électriques de Communauto – afin que les occupants de la MDD puissent y avoir accès.

La certification LEED Platine va maintenant donner un nouveau souffle à la sensibilisation et l’éducation du public qui sont au cœur de la mission de la Maison. Cette dernière propose notamment un centre de ressources sur le développement durable et nombre d’activités de rencontres, d’échanges et de réflexion. Des visites commentées en groupe sont actuellement offertes gratuitement par des guides-animateurs d’Hydro-Québec à l’intention du grand public et un parcours d’interprétation autoguidé est également proposé. Une série de conférences sur «les rouages de la performance» de la Maison sera donnée par Normand Roy d’Équiterre le 22 mai et le 5 juin, à 19 h.