Prochaine station

Réalité vs fiction

Réalité vs fiction
Photo by: Radio-Canada

Dans sa chronique de ce matin, Nathalie Petrowski décrit le premier épisode de la deuxième saison de 19-2, une scène de tuerie scolaire dont l’horreur est apparemment sans nom. «…être le spectateur passif et impuissant de ce bain de sang est un supplice», écrit-elle. J’aimerais tout simplement préciser qu’étant donné que la chroniqueuse décrit ici une scène de fiction, les gens ne meurent pas pour de vrai. Ainsi, le fait d’être un spectateur «passif» et «impuissant» est tout à fait normal, voire souhaitable. Mais bon, je n’ai de leçon à donner à personne, puisque dans ma chronique de ce matin, j’ai confondu Marie-Chantal Toupin et Marie-Chantal Perron. C’est plutôt la deuxième qui a frenché Claude Legault dans un gala. Mes excuses.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires