Opinions
13:33 18 janvier 2021 | mise à jour le: 18 janvier 2021 à 13:35 temps de lecture: 2 minutes

Assaut contre le Capitole: vers d’autres violences politiques et électorales?

Assaut contre le Capitole: vers d’autres violences politiques et électorales?

L’assaut contre le Capitole est un précédent dangereux. Cette insurrection, encouragée par le président lui-même, ouvre la voie à de nouvelles violences politiques et électorales.

Rien de surprenant, dans la mesure où certains groupes d’extrême droite, inspirés notamment par le roman The Turner Diaries, envisagent «coup d’État» et «guerre civile» pour renverser l’ordre établi aux États-Unis et purger la société américaine.

N’ayons plus peur des mots. Ces soi-disant «patriotes» menacent la cohésion sociale des États-Unis et la démocratie représentative américaine. Galvanisés par le potentiel du Web 2.0. et l’élection de Donald Trump, ils empoisonnent la vie politique américaine, et contribuent à la polarisation idéologique croissante du système américain.

Il ne s’agit pas de jouer les Cassandre. La menace que représentent certains partisans de Donald Trump et les milices et groupes d’extrême droite est réelle. D’autant qu’ils ne disparaîtront pas après l’investiture du président élu Joseph R. Biden.

À vrai dire, la COVID-19 semble leur donner des ailes ; si rien n’est fait, comme pour les populistes, ils continueront de séduire et de gagner en visibilité dans un environnement américain qui leur est en partie favorable (problèmes économiques, aliénation culturelle et difficultés d’intégration sociale).

Dans un contexte où la démocratie américaine s’affaisse et les lieux de pouvoir se désacralisent sous le poids de la propagande, de la désinformation et des théories du complot, il devient donc indispensable de leur répliquer – eux, qui, sans retenue, font un usage malhonnête des mots.

Depuis Charlottesville, plusieurs chercheurs et intellectuels nous mettent en garde contre les risques de violences politiques et électorales aux États-Unis ; il est temps de les écouter. Une semaine après l’assaut contre le Capitole, qui soulève de nombreuses questions, à commencer par l’apparente passivité de membres des forces de l’ordre, nous devons ouvrir les yeux… et cesser de tenir pour acquise la démocratie libérale !

Articles similaires