Opinions
13:21 2 mars 2021 | mise à jour le: 2 mars 2021 à 13:26 temps de lecture: 3 minutes

Une semaine de relâche plus que méritée!

Une semaine de relâche plus que méritée!

Dans quelques jours commence la semaine de relâche pour le personnel de l’éducation des secteurs privé et public. Ce répit est toujours fort apprécié, mais encore plus cette année.

Un engagement humain irremplaçable

On définit souvent les travailleuses et travailleurs de l’éducation par leur profession : enseignants, personnel de soutien, professionnels.

Cette définition est juste, mais ne révèle pas suffisamment l’engagement humain et quotidien de ces femmes et de ces hommes auprès des élèves et étudiants du Québec.

Au-delà de la mission éducative qu’ils accomplissent, on oublie trop souvent que ces personnes accompagnent, rassurent et prennent soin des jeunes qu’ils côtoient chaque jour.

En cette année de pandémie, pendant qu’eux-mêmes faisaient face à l’insécurité, ils se sont toutes et tous dépassés par leur professionnalisme et leur bienveillance.

Des remerciements pleinement justifiés

J’aimerais donc profiter de l’occasion pour les remercier tout particulièrement d’avoir répondu présents pour scolariser les jeunes en dépit des risques pour leur propre santé et celle de leurs proches.

Merci d’avoir su adapter vos apprentissages pour les rendre significatifs dans ce contexte bien particulier.

Merci pour les longues heures de travail supplémentaires, en semaine comme la fin de semaine, que vous avez dû accomplir pour assurer un semblant de normalité et de continuité.

Merci d’avoir fait preuve de bienveillance à l’égard des élèves, qui vivent depuis près d’un an maintenant, de façon bien particulière, cette étape importante de leur parcours de vie.

Merci d’avoir surmonté l’anxiété quotidienne que vous avez vécue dans la gestion des nombreuses incertitudes.

Merci d’avoir déployé des efforts hors du commun pour permettre aux jeunes de continuer à avoir accès à une éducation de qualité.

Du respect et de l’écoute

Pour toutes ces raisons, et bien d’autres, le personnel de l’éducation mérite notre plus grand respect et d’être entendu lorsqu’il réclame des ressources à la hauteur de l’ampleur des défis qu’il doit relever quotidiennement.

La Fédération du personnel de l’enseignement privé vous dit mille mercis et bonne relâche.

Stéphane Lapointe, président de la Fédération du personnel de l’enseignement privé (FPEP-CSQ)

Articles similaires