Opinions
14:00 30 avril 2021 | mise à jour le: 30 avril 2021 à 13:41 temps de lecture: 3 minutes

Un rapport tant attendu pour les droits des enfants!

Un rapport tant attendu pour les droits des enfants!

40 ans après l’adoption de la Loi de la protection de la jeunesse et à la suite de la mort tragique d’enfants victimes de violence au sein de leur famille, le gouvernement du Québec mettait sur pied, le 30 mai 2020, la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, afin qu’un nouveau regard soit jeté sur le respect des droits de l’enfant au Québec ainsi que sur l’ensemble du système de protection de la jeunesse. Le Regroupement des organismes ESPACE du Québec (ROEQ) et plusieurs de ses organismes membres ont d’ailleurs participé aux différentes consultations ou forums dans l’ensemble de la province et ont déposé un mémoire avec plusieurs recommandations.

À la veille du dépôt du rapport de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, le ROEQ espère que ce rapport sera porteur de recommandations qui insuffleront de véritables changements dans la façon dont nous considérons les enfants et le respect de leurs droits. L’analyse de la situation actuelle, des services offerts aux enfants et aux familles indique, sans conteste, que l’aide et le soutien aux familles sont insuffisants pour répondre de manière adéquate à leurs besoins et les enfants en payent le prix. Le ROEQ et les organismes ESPACE sont convaincus qu’il faut remettre l’enfant au cœur des décisions et des services qui leur sont offerts, autant en matière d’intervention, que de prévention de la violence. Dès maintenant, il est important d’investir massivement dans les services publics, mais également auprès des organismes communautaires déjà reconnus pour leurs expertises. Il y a urgence d’agir!

Pour le ROEQ, prévenir la violence faite aux enfants se fait par la défense de leurs droits et est notre raison d’être, notre engagement quotidien, par lequel offrir la chance aux enfants de vivre une enfance en sécurité et sans violence prend tout son sens. C’est pourquoi le ROEQ souhaite que le gouvernement québécois respecte et protège les droits des enfants, car les enfants sont des citoyennes et des citoyens à part entière, qui ne sont pas que l’avenir de la société, mais son présent aussi.

Pour que toujours plus d’enfants puissent enfin vivre une enfance en sécurité et sans violence!

Janie Bergeron

Articles similaires