Vie numérique

Téléphone pliable Huawei Mate X: mes premières impressions

Téléphone pliable Huawei Mate X: mes premières impressions

Même si bon nombre de Canadiens ne connaissent Huawei que depuis les derniers mois, le géant des télécommunications chinois vit depuis quelques années une croissance fulgurante dans le marché des téléphones intelligents, tant dans le monde qu’au Canada. Au Mobile World Congress (MWC) de Barcelone, l’entreprise poursuit son offensive, avec notamment le Mate X, un téléphone pliable et le MateBook X Pro, un ordinateur portatif haut de gamme. Voici mes premières impressions de ces appareils.

Huawei a vendu 206 millions de téléphones l’année dernière selon la firme de recherche IDC, ce qui place l’entreprise tout juste derrière Apple dans le monde. Au Canada, Huawei est aussi en troisième place. « Mais le marché y est occupé à plus de 80% par Apple et Samsung », relativise Yanmin Wang, président de l’Europe Centrale, de l’Est et des pays nordiques pour la division consommateurs de Huawei, lors d’une rencontre avec les médias canadiens où Metro était invité.

La croissance est quand même remarquable. En quelques mois seulement, et grâce à ses séries P20 et Mate 20, l’entreprise a dépassé des marques établies depuis des années comme LG, Sony, BlackBerry et Motorola.

La question est maintenant de savoir comment l’actualité des derniers mois affectera Huawei au Canada en 2019. Est-ce que « toute presse est une bonne presse », comme le veut l’adage? Chose certaine, la marque est certainement plus connue qu’à pareille date l’année dernière.

Mate X : un design impressionnant

Le téléphone pliable Huawei Mate 20.

Quelques jours seulement après le lancement du téléphone pliable Galaxy Fold de Samsung, Huawei contre-attaque au MWC avec son Mate X, un appareil qui devrait faire peur au géant coréen.

Le Mate X est un appareil équipé d’un grand écran de 8 pouces pouvant être replié en deux. Celui-ci est alors doté d’un écran frontal principal de 6,6 pouces et un écran arrière de 6,4 pouces, où sont placées les caméras de l’appareil (qui servent autant aux égoportraits qu’aux photos régulières).

À moins de mauvaises surprises lorsque les téléphones seront lancés sur le marché, le design de Huawei semble pour l’instant largement supérieur à celui de Samsung. L’appareil est plus mince, à environ 11 mm seulement (Samsung n’a pas confirmé l’épaisseur du Galaxy Fold, mais les rumeurs le placent plus à 17 mm), il n’y a pas d’ouverture entre les deux écrans lorsqu’il est refermé et son mode refermé ressemble beaucoup plus à un téléphone régulier que le Galaxy Fold.

Côté caractéristiques, celui-ci sera doté d’une antenne 5G performante (assez pour télécharger un film de 1 Go en 3 secondes, par exemple), qui devrait être compatible avec les réseaux 5G qui seront déployés au cours des prochaines années. L’appareil peut être rechargé rapidement  avec un chargeur de 55 watts, il est équipé d’une pile de 4500 mAh, de 8 Go de mémoire vive, 512 Go de stockage et il est doté du processeur Kirin 980, que l’on retrouve notamment dans le Mate 20.

Il y a quand même quelques bémols à soulever. Le mécanisme pour le refermer avec plus de 100 pièces et le grand écran à l’extérieur (plutôt que protégé à l’intérieur dans le cas de Samsung) sont deux endroits où l’appareil pourrait par exemple être prompt à briser. Huawei affirme soumettre l’appareil aux mêmes tests que les autres modèles dans son portfolio, mais reste à voir sa résistance après un usage quotidien.

Son prix de 2299 euros est aussi près de 780$ de plus que celui de Samsung.

Le président de l’Europe Centrale, de l’Est et des pays nordiques pour la division consommateurs de Huawei Yanmin Wang avec le Mate X au MWC 2019.

La différence de prix pourrait toutefois ne pas être très importante. « Ce téléphone est beaucoup une façon de montrer notre façon de penser. C’est pour la marque » reconnaît Yanmin Wang. Tant chez Samsung que chez Huawei, personne ne s’attend à ce que les téléphones pliables de premières générations ne soient de très grands vendeurs.

« Le prix va diminuer avec le temps », prédit toutefois Yanmin Wang. Bref, la catégorie pourrait quand même gagner en popularité avec les générations.

Mais pour l’instant, mieux vaut considérer les téléphones pliables comme des preuves technologiques et des façons pour les marques de se démarquer que comme des appareils qui vont réellement avoir un impact sur le marché.

Le Mate X sera lancé cet été dans le monde. Son lancement au Canada n’a toujours pas été confirmé.

MateBook X Pro : reproduire les succès mobiles sur PC

Le Huawei MateBook X Pro au MWC 2019.

D’un maigre 3 millions de téléphones vendus en 2010, Huawei est passé à plus de 206 millions d’unités vendues en 2018. L’entreprise pourrait-elle maintenant reproduire le son succès mobile dans le marché des PC?

Huawei est loin de la troisième position mondiale, mais ses ventes ont tout de même quadruplé l’année dernière.

Ici aussi, l’entreprise ne souhaite pas conquérir le marché avec ses prix, mais plutôt avec ses caractéristiques. Le MateBook X Pro offre ainsi un grand écran tactile de 13,9 pouces au format 3:2 (résolution 3000 x 2000 pixels) pratiquement sans rebords, un choix de processeur Core i5-8265U ou Core i7-8565U, deux ports USB-C assez rapides pour utiliser une carte graphique externe NVIDIA GeForce 2080 et un port USB-A.

Côté design, l’appareil rappelle la gamme MacBook d’Apple, mais avec une forme un peu plus arrondie.

Huawei a aussi mis beaucoup d’emphase sur certaines fonctionnalités originales de son appareil, comme la possibilité de transférer des fichiers d’un téléphone Huawei à l’ordinateur simplement en approchant leurs puces NFC. La fonctionnalité est quand même efficace, puisqu’aucun bouton ou menu ne doit être sélectionné sur les appareils.

Évidemment, il faut posséder un ordinateur et un téléphone Huawei, ce qui est plutôt rare. Pour les innovations d’écosystèmes du genre, Apple domine encore le marché, avec son grand bassin d’utilisateurs fidèles.

C’est tout de même le genre de nouveautés auxquelles il faut s’attendre de Huawei pour les prochaines années. « Le milieu des PC est ennuyeux, car tous les PC se ressemblent. Ça nous donne un avantage, puisque nous pouvons nous démarquer en utilisant nos technologies développées sur mobile » estime Yanmin Wang.

Parmi les autres particularités du MateBook X Pro, notons son lecteur d’empreintes digitales permettant d’allumer et de déverrouiller l’ordinateur en un seul mouvement.

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Florian

    Le rêve, un GSM idéal..