Vie numérique

Essai du MateBook 13: un pas dans la bonne direction

Essai du MateBook 13: un pas dans la bonne direction

Le nouveau MateBook 13 de Huawei offre plusieurs caractéristiques attrayantes, comme un excellent format et de bonnes performances pour son prix. Une autonomie limitée et quelques légers défauts l’empêchent toutefois d’être un véritable coup de circuit.

Un design connu

Visuellement le MateBook 13 semble familier. Il ne s’agit pas d’une copie-conforme des MacBook d’Apple, mais ceux-ci ont certainement servi d’inspiration, notamment lorsqu’on observe la forme du clavier.

L’ordinateur de Huawei a toutefois ses propres proportions, avec un format compact. Ce n’est pas le plus mince sur le marché, mais il s’agit certainement de l’un des plus étroits. Son grand clavier et son écran de 13 pouces au format 3:2 prennent en effet toute la place qu’ils peuvent, ce qui fait du MateBook 13 l’un des PC les plus spacieux pour sa taille. Au cours des dernières semaines, c’est un appareil que je n’ai pas hésité à transporter avec moi pendant mes déplacements.

Celui-ci offre aussi un capteur d’empreintes digitales rapides et deux ports USB-C, un sur chaque côté. Malheureusement, ceux-ci sont incompatibles avec la technologie Thunderbolt 3, et un seul des deux ports peut être utilisé pour la recharge. La prise électrique devra donc être située à gauche de votre ordinateur. Le MateBook 13 n’est pas le seul dans cette situation, mais une recharge des deux côtés aurait été appréciée (ne serait-ce que pour éviter les fois où l’on branche son chargeur dans le mauvais port sans s’en rendre compte).

Bon clavier, pavé tactile capricieux

Le clavier est l’une des forces de l’appareil. Ses touches sont larges et espacées, et elles s’enfoncent profondément. On peut y écrire longtemps confortablement, et les touches sont silencieuses. Je préfère largement le clavier du MateBook 13 à ceux d’Apple, par exemple.

Malheureusement – et ce sera un problème de taille pour plusieurs – le MateBook 13 est offert avec un clavier anglais seulement au Canada. Vous aurez donc des « / », des « ‘ » et des « ] » lorsque vous voudrez écrire des « é » des « è » et des « ç ». Il est facile de corriger la chose en ajoutant un clavier francophone logiciel à Windows, mais ceux qui connaissent mal leur doigté pourraient avoir de la difficulté avec la transition.

Le pavé tactile offre pour sa part du bon et du moins bon. Sa taille est excellente, surtout pour un ordinateur de 13 pouces, et j’ai aimé qu’il puisse être enfoncé avec une force constante sur toute sa surface. Malheureusement, j’ai trouvé qu’il était un tout peu trop difficile à enfoncer, et que la surface tactile était au contraire un peu trop facile à activer. On s’habitue à cette dualité, mais il arrive quand même que notre curseur n’agisse pas exactement comme on le souhaiterait.

D’excellentes performances, mais une courte autonomie
Côté performances, il n’y a rien à redire du MateBook 13. Le modèle mis à l’essai ici avec un processeur Core i7-8565U, un disque SSD de 512 Go et une carte graphique GeForce MX150 était rapide, peu importe la tâche effectuée.

Au benchmark PCMark 10, j’ai d’ailleurs obtenu un très respectable pointage de 3962. C’est légèrement moins qu’un Surface Book 2 avec une carte GTX 1060, même si ce dernier est beaucoup plus cher, par exemple. Notons qu’il déçoit un peu plus au test 3DMark, avec un pointage de 1139.

Seule ombre au tableau, l’appareil est limité à 8 Go de mémoire vive. Ceux qui effectuent beaucoup de traitement photo, par exemple, devront donc aller voir ailleurs. Notons que l’écran tactile est aussi limité à une résolution 1080p, ce qui me dérange toutefois moins. Avec cette taille d’écran, une résolution supérieure offre peu d’avantages, tout en réduisant les performances et l’autonomie.

L’autonomie du MateBook 13 déçoit d’ailleurs un peu plus. Son autonomie annoncée est de 10 heures, ce que j’ai été capable d’atteindre à quelques reprises, mais j’ai aussi souvent été limité à environ 6 heures seulement. Est-ce un problème logiciel qu’une mise à jour éventuelle pourrait corriger? C’est possible. D’ici là, l’autonomie ne permet tout de même pas de partir en laissant son chargeur à la maison (chargeur qui est particulièrement rapide, cela dit).

Un pas dans la bonne direction
Quelques années après s’est fixé l’objectif de faire sa place dans le milieu des téléphones intelligents, Huawei produit désormais parmi les meilleurs téléphones. Le géant chinois n’a pas encore atteint cette même expertise avec sa division PC, mais le MateBook 13 laisse quand même présager un excellent avenir.

D’ici là, il s’agit d’un bon ordinateur pour ceux qui recherchent un appareil au format compact offrant un maximum de performances pour pas trop cher, mais il ne transformera pas le marché pour autant.

Le Huawei MateBook 13 est offert au Canada pour 1449$ dans sa configuration i5/256Go, et 1749$ dans sa configuration i7/512Go/MX150.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *