Vie numérique

Essai du Samsung Galaxy Note 10+ en cinq points

Essai du Samsung Galaxy Note 10+ en cinq points

La gamme Galaxy Note de Samsung, qui a lancé la mode des téléphones géants en 2011, est de retour avec un modèle plus grand que jamais. Voici mes impressions en cinq points.

1. J’adore la taille

Le Galaxy Note 10+ est l’un des plus grands téléphones à ce jour, grâce à son superbe écran Dynamic AMOLED de 6,8 po. Avec son petit cadre, l’appareil n’est toutefois que marginalement plus long, et guère plus large, que bien d’autres téléphones lancés au cours des dernières années. Vous serez forcé de l’utiliser à deux mains, mais le plaisir qu’on en retire pour lire ou regarder des vidéos est indéniable.

2. Une courtepointe de fonctionnalités

DeX (pour utiliser son téléphone comme un PC), la technologie de sécurité Knox, l’assistant personnel Bixby: le Note 10+ est le fruit de plusieurs années de développement pour Samsung, au point où il est désormais facile de s’y perdre parmi tous les logiciels proposés. Une expérience simplifiée serait plus élégante et moins intimidante pour les novices, surtout que la plupart n’utiliseront aucun de ces outils.

3. Une excellente console de jeux vidéo

L’écran et les bonnes caractéristiques internes du Galaxy Note 10+ en font d’ailleurs le meilleur téléphone Android pour jouer à des jeux vidéo mobiles. J’ai même apprécié un jeu de tir sur téléphone pour la première fois, grâce au Note 10+ et à la nouvelle version mobile de Call of Duty. La qualité des graphiques était digne d’une console, et le grand écran fait que les contrôles tactiles sont quand même efficaces. L’arrivée prochaine de services de jeux en diffusion Stadia de Google et xCloud de Microsoft pourrait d’ailleurs faire du Note 10+ un choix particulièrement intéressant pour les joueurs. 

Au risque de me faire lancer des roches, force est toutefois de constater qu’Android n’est pas à la hauteur d’iOS pour le jeu vidéo, tant par rapport à la quantité qu’à la qualité de l’offre. L’absence sur le Google Play Store de l’excellent jeu Telling Lies à son lancement il y a deux semaines a été un douloureux rappel de cette réalité.

4. Un bon appareil photo, mais pas le meilleur

J’ai pris de superbes clichés avec le Galaxy Note 10+, notamment des portraits réussis et des paysages impressionnants avec l’objectif grand-angle de l’appareil. La fonctionnalité pour créer un flou artificiel autour d’un sujet dans les vidéos ne m’a pas impressionné (la découpe autour du sujet est précise, mais le flou à l’arrière me semble artificiel), mais dans l’ensemble, l’appareil est polyvalent et il ne déçoit pas. Je préfère encore l’appareil photo du P30 Pro de Huawei, mais le Note 10+ dépasse le Pixel 3 de Google à plusieurs égards, ce qui n’est pas rien.

5. Le S Pen devra (encore) se réinventer

Le Galaxy Note 10+ est doté d’un stylet actif S Pen pour écrire ou dessiner avec une grande précision.  Cette année, celui-ci essaie de se réinventer grâce à des capteurs de mouvements, pour contrôler la caméra du téléphone à distance, par exemple. Ceux qui utilisaient les S Pen précédents devraient apprécier. Mais il en faudra probablement plus pour convaincre les autres d’adopter ce stylet, qui est pourtant l’une des particularités de la gamme Note.

Les Samsung Galaxy Note 10+ et Note 10 (le petit frère de l’autre), sont offerts dès maintenant chez la plupart des opérateurs au Canada.