Vie numérique

Photoshop Elements 2020: j’ai vu mon grand-père en couleur

Photoshop Elements 2020: j’ai vu mon grand-père en couleur

Adobe a saupoudré une dose d’intelligence artificielle sur une multitude de fonctionnalités du nouveau Photoshop Elements 2020. La plus amusante du lot: coloriser de vieilles photos en noir et blanc.

Ce ne sont pas les options qui manquent quand vient le temps de trouver un logiciel pour retravailler ses photos. Mais entre les solutions professionnelles dispendieuses – qui coûtent souvent plus de 10$ par mois – et les outils gratuits au potentiel limité, il peut être difficile pour le grand public de dénicher une solution qui répond à ses besoins.

C’est ce qu’a longtemps tenté de faire Photoshop Elements avec un succès mitigé. Le logiciel commence toutefois à se démarquer un peu plus, avec l’ajout depuis quelques années d’outils propulsés par l’intelligence artificielle Adobe Sensei. Elements n’est plus qu’une version réduite de Photoshop. C’est aussi une version qui offre ses propres fonctionnalités souvent puissantes, mais toujours faciles d’utilisation. En quelques secondes, on peut par exemple faire disparaître quelqu’un d’une photo avec un réalisme parfois troublant.

Parmi toutes les nouveautés de l’édition 2020, c’est l’option de colorisation d’images qui retient le plus l’attention. En analysant une photo en noir et blanc, Photoshop Elements identifie ses différentes composantes et y ajoute les couleurs appropriées.

Ce qui était auparavant un travail de moine devient une histoire d’un seul clic. Quand ça fonctionne bien, le résultat impressionne. Avec une photo bien exposée et qui avait été développée dans les règles de l’art, on peut même parfois penser qu’on a un original devant les yeux. Certains éléments comme la peau, la verdure et le ciel prennent littéralement vie.

Malheureusement, la qualité de bien des photos anciennes n’est pas toujours suffisante pour permettre au logiciel d’effectuer sa magie. Il n’est pas rare que certaines parties des photos colorisées paraissent encore en noir et blanc, par exemple. Parfois, le logiciel devine aussi mal les couleurs (des yeux et des cheveux, notamment).

On peut corriger les erreurs à la main, mais même là, le résultat est imparfait. Les outils d’Adobe pour la sélection automatique fonctionnent après tout mieux avec des images en couleur qu’en noir et blanc, les retouches peuvent donc s’étirer. Le fait que le logiciel offre différents choix de teintes pour coloriser les images m’a toutefois plu. Ces effets ressemblent un peu à des filtres Instagram, qui donnent par exemple une allure des années 60 aux images et qui permettent de camoufler légèrement leurs défauts.

Est-ce que j’achèterais Photoshop Elements uniquement pour cette fonctionnalité? Non. Le taux de réussite n’est pas assez élevé pour que ça vaille la peine. Mais si vous étiez déjà intéressés par le logiciel, c’est certainement un ajout apprécié. Voir mon grand-père décédé en 1957 en couleur pour la première fois a sans contredit mis un peu de soleil dans ma journée (peu importe que son bras soit resté ou non en noir et blanc).

Se faire prendre par la main

Photoshop Elements offre plusieurs autres fonctionnalités du genre, propulsées par l’intelligence artificielle. Certaines impressionnent, comme sélectionner et effacer un objet, ou encore blanchir des dents, mais d’autres déçoivent. Une fonctionnalité pour ouvrir les yeux des sujets m’a semblé par exemple risible tellement elle était mauvaise (dommage, l’idée était bonne).

Dans l’ensemble, Photoshop Elements 2020 ressemble à ses prédécesseurs, avec une interface un peu grosse (oubliez les petits menus, tous les boutons sont géants) et divisée en trois sections, selon notre niveau d’habiletés. J’aime particulièrement les ajustements guidés, où le logiciel explique comment faire des ajustements populaires étape par étape. En prenant les utilisateurs par la main de la sorte, plutôt qu’en faisant tout automatiquement, Photoshop Elements permet de comprendre ce que l’on fait exactement.

Notons qu’en plus de Photoshop Elements 2020, Adobe a lancé récemment Premiere Elements 2020, un logiciel similaire, mais pour les vidéos. L’ensemble est vendu 149$ en ligne, mais il est possible d’en acheter qu’un seul pour 99$. Des mises à jour sont aussi proposées pour ceux qui possèdent une version précédente du logiciel.