Vie numérique
16:41 14 novembre 2019

X019: Microsoft prend son élan avant la prochaine Xbox

X019: Microsoft prend son élan avant la prochaine Xbox

Microsoft a présenté jeudi sa plus grande conférence Inside Xbox à ce jour, avec près de deux heures de nouveautés, touchant notamment son service par abonnement Game Pass et son service de diffusion Project xCloud. Dans les deux cas, l’objectif est le même : faire de Xbox la marque à battre lorsque seront lancées les prochaines générations de consoles de jeu vidéo l’année prochaine.

L’affirmation peut paraître étrange. Après tout, Microsoft n’a nullement gagné la bataille des consoles de huitième génération. Non seulement Sony a vendu deux fois plus de PS4 que Microsoft a vendu de Xbox One, mais d’une manière générale, l’entreprise nipponne a aussi proposé plus de titres exclusifs acclamés. Même Nintendo se rapproche des ventes de Microsoft avec sa Switch, malgré son arrivée tardive sur le marché.

Si on regarde vers l’avenir plutôt que vers le passé, force est toutefois de constater que c’est pour l’instant Microsoft qui a les atouts dans sa poche. On ignore encore trop de détails sur les consoles de prochaine génération, attendues au fêtes 2020, pour pouvoir les comparer. Mais Microsoft jouit d’une bonne longueur d’avance sur deux services qui pourraient jouer un rôle important dans l’avenir : les services par abonnement et le jeu vidéo en diffusion. Une avance qui a encore été creusée aujourd’hui.

35 nouveaux jeux pour Game Pass

Ce sont 35 nouveautés qui ont été présentées pour le service Game Pass lors de la conférence X019, où Métro était invité. Ce service permet, pour 11,99$ par mois, de jouer d’une façon illimitée à une centaine de jeux. On y retrouve les jeux des studios de Microsoft dès leur lancement, et des jeux de développeurs tiers un peu plus tard après leur sortie.

On ignore combien de personnes sont abonnées au service, mais sa popularité aurait doublé au cours de la dernière année, selon Microsoft.

Une clientèle qui, qu’elle en ait connaissance ou non, a déjà un pied dans l’environnement du Projet Scarlett, le nom de code de la prochaine génération de console Xbox. « Les abonnés d’aujourd’hui sont des abonnés Scarlett », rappelle Phil Spencer, le dirigeant à la tête de Xbox, en entrevue avec Métro. « Quand tu achètes un jeu, ou quand tu t’abonnes à Game Pass, tu commences déjà à bâtir ta collection de jeux pour Scarlett. C’est certain que c’est un atout intéressant pour la console », note-t-il.

La Game Pass n’est toutefois pas qu’un cheval de Troie pour attirer les amateurs de Xbox vers la Xbox de prochaine génération. « C’est surtout une opportunité pour les joueurs d’accéder aux jeux de la façon qu’ils le veulent. Ils peuvent télécharger des titres gratuits sur Xbox, acheter des jeux ou s’abonner à Game Pass. « Offrir cette diversité fait partie de notre stratégie à long terme », explique Phil Spencer.

Des jeux à surveiller

Plusieurs titres qui seront lancés sur Game Pass ont retenu l’attention au X019. Parmi les plus grosses surprises, notons les jeux de la série Yakuza, qui étaient jusqu’ici réservés à la PS4 ou aux PC. Ceux-ci seront accessibles sur Game Pass en 2020, tant sur Xbox One que sur PC.

Parmi les nouveautés dévoilées, on retient Grounded, une sorte de version survivaliste de Chérie, j’ai réduit les enfants, produite par Obsidian. Le jeu semble quand même amusant après un bref essai. On y retrouve les mécanismes habituels de survie et de construction, mais dans un monde qui pourrait plaire au grand public, avec des adolescents miniatures qui doivent construire des fortifications dans le jardin pour affronter des hordes d’insectes. Celui-ci sera offert sur Game Pass dès son lancement en accès anticipé en 2020.

L’autre grand dévoilement est Tell Me Why du studio français DONTNOD (Life is Strange). Tell Me Why suit l’histoire de jumeaux, et touche notamment à la mémoire, à la force des relations et à l’identité sexuelle, puisque l’un des deux jumeaux est un homme trans. C’est la première fois de l’histoire de l’industrie qu’un personnage trans peut être incarné par un joueur dans un jeu de grande envergure.

Le fait que le personnage soit trans n’est pas au cœur de l’intrigue, note toutefois le réalisateur du jeu Florent Guillaume. « Au départ, nous voulions raconter une histoire avec des jumeaux et parler de mémoire, un sujet qui me fascine », précise-t-il en entrevue avec Métro. Ce n’est qu’en tentant de donner une identité propre à chacun des deux jumeaux que l’idée est venue à l’équipe.

DONTNOD a d’ailleurs consulté GLAD, un organisme de défense des droits des LGBTQ, pour s’assurer de bien aborder le sujet tout au long du processus de création, de la conception du personnage à la représentation de l’acteur (un homme trans lui-même).

Le studio britannique Rare a finalement lui-aussi présenté son prochain jeu, Everwild, un titre dont on ignore encore beaucoup de choses, mais qui se déroule dans un univers enchanté. Comme tous les jeux Xbox Game Studios, celui-ci sera offert sur Game Pass dès son premier jour.

Project xCloud: au Canada en 2020

Microsoft a aussi annoncé l’expansion de son projet xCloud, qui permet de diffuser des jeux à partir des centres de données Azure de l’entreprise. On peut alors jouer à un titre à grand déploiement sur un écran de téléphone ou (à partir de 2020) sur un PC peu puissant.

Réservé jusqu’ici à cinq jeux seulement, le service offre depuis aujourd’hui plus de 50 titres, de 26 développeurs différents. C’est d’ailleurs plus que ce qui est attendu la semaine prochaine pour Stadia, le service de diffusion de jeux de Google.

xCloud sera aussi offert dans plusieurs nouveaux pays dès 2020, incluant le Canada.

Pour Phil Spencer, xCloud se veut comme une nouvelle façon de jouer à ses jeux, et non comme un service conçu pour remplacer sa console de salon. « C’est parfait pour continuer ses parties lorsqu’on est sur la route », estime-t-il.

Dès l’an prochain, il sera aussi possible de diffuser les jeux du Game Pass par xCloud, ce qui devrait faciliter la découverte de nouveaux titres.

La technologie n’en est toutefois qu’à ses balbutiements. Lorsque Métro a essayé certains titres au X019, comme Hitman 2, Killer Instinct et Halo 5, force était de constater que la qualité de l’image était très variable. Les jeux diffusés vers des téléphones Android étaient fluides, mais la résolution diminuait souvent drastiquement pour une seconde ou deux.

« C’est une technologie qui est encore en développement et c’est un marché émergent », reconnait Phil Spencer. Un marché sur lequel Microsoft – qui possède des centres de données Azure à la grandeur de la planète – aura certainement un avantage sur ses concurrents traditionnels.

Gageons que c’est un message que l’entreprise tentera de faire comprendre au cours des prochains mois, alors que de plus en plus de détails sur les consoles de prochaine génération seront dévoilés.