Automobile

Google I/O: tout ce que vous voulez savoir sur Android Auto

Google I/O: tout ce que vous voulez savoir sur Android Auto

Google a présenté mardi à la conférence Google I/O son nouveau système de divertissement et de navigation pour la voiture Android Auto. Voici mes premières impressions et quelques réponses aux questions que vous pourriez avoir sur cette nouvelle plateforme, qui sera offerte dans certaines voitures dès la fin de l’année.

Android Auto adapte des applications Android à la voiture
maps

Le système Android Auto permet d’afficher des applications de votre téléphone Android sur l’écran du système de divertissement de la voiture. Une seule application est nécessaire (vous n’avez pas à télécharger une version différente de Google Maps pour la voiture, par exemple), mais l’interface est alors optimisée pour une utilisation en conduisant, avec en théorie une interface épurée et le moins de texte possible à l’écran.

Ces applications sont divisées en 5 catégories principales, qui sont accessibles par différents petits boutons logiciels au bas de l’écran. De gauche à droite, il est possible de lancer Google Maps (d’autres applications de navigation pourraient être offertes éventuellement, mais pour l’instant, seule celle de Google est accessible), le téléphone, Google Now, les applications musicales et les autres applications.

Google Now s’intègre à merveille à la voiture
5 app

De toutes les applications offertes, Google Now, l’application ouverte par défaut au lancement du système, est probablement la plus intéressante. Celle-ci affiche en théorie les informations dont vous devriez avoir de besoin au moment où vous entrerez dans votre véhicule.

Si vous entrez dans votre voiture une heure avant votre prochain rendez-vous, l’écran affichera par défaut les directions pour le rendez-vous en question. Si vous avez raté un appel, le nom de l’appelant apparaîtra, etc.

Notons qu’il est aussi possible d’utiliser les fonctions vocales de Google Now, pour demander par exemple à sa voiture quelle est la météo, quand est son prochain rendez-vous, ou pour lire ou écrire un message texte.

Les développeurs doivent créer des applications qui se ressemblent
music

Pour l’instant, les développeurs intéressés à créer des applications pour Android Auto ne peuvent faire que des applications liées à la messagerie ou à la musique.

Pour la musique, Google propose par défaut son application Google Play Music, mais une quantité assez impressionnante d’applications tierces sont déjà offertes, comme Spotify ou iHeartRadio. Il est toutefois bon de noter que toutes ces applications tierces se ressemblent, puisque celles-ci sont conçues à partir de gabarits précis (un peu comme avec l’Apple TV, où les applications se ressemblent également).

La démarche est sensée, puisqu’elle permet à Google de s’assurer que les conducteurs n’ont pas à essayer de comprendre comment une nouvelle application fonctionne en roulant, et que toutes les applications utilisent une interface minimal, convenable à la conduite.

Les autres applications: là où l’innovation sera
roadside

Le dernier bouton de l’écran d’accueil offre une liste d’applications tierces, qui n’ont pas encore été confirmées. Celles-ci pourraient par exemple être des applications des constructeurs automobiles, mais aussi par des développeurs tiers.

On peut présumer que c’est grâce à cet onglet qu’Android Auto se distinguera des systèmes actuellement offerts par les constructeurs automobiles.

Android Auto ne remplace pas le système existant de l’automobile
Comme c’est le cas avec Carplay d’Apple, Android Auto ne remplace pas le système existant de la voiture. Celui-ci s’ajoute plutôt par-dessus le système de base.

Dans une voiture Audi équipée d’Android Auto, le système de divertissement activé par défaut sera donc le système maison d’Audi. Pour faire fonctionner Android Auto, il suffit ensuite de brancher son téléphone via un câble USB. Toutes les applications fonctionnent à partir du téléphone, et non à partir de la voiture.

Android Auto s’intègre au système du constructeur
control

Également comme avec Carplay d’Apple, Android Auto se contrôle de la même façon que le système de base de la voiture. Si une voiture est équipée d’un écran tactile, il sera possible de contrôler Android Auto avec l’écran tactile. Si elle est équipée de boutons sur le tableau de bord, c’est avec ceux-là qu’Android Auto fonctionnera.

Le système est évidemment conçu de la sorte pour faciliter son intégration aux voitures par les constructeurs.

L’interface d’Android Auto est minimaliste (mais pas tant que ça)
Google a conçu une interface la plus simple possible pour Android Auto, afin de ne pas déconcentrer les conducteurs. Le concept est généralement assez réussi, mais les menus de certaines applications (comme l’application de musique et de navigation) sont quand même relativement chargés, et les boutons sont parfois petits.

Bref, oui, l’interface est simple, mais il y a encore place à l’amélioration.

Android Auto sera offert dès cette année
automobile auto

Les premières voitures équipées d’Android Auto seront lancées dès cette année. Malheureusement, on ignore encore quels modèles exactement seront lancés en 2014. Notons que selon Google, 25 marques de voitures différentes devraient être lancées avec Android Auto dans un futur rapproché.