Techno

HTC voit au delà des téléphones en 2015

HTC voit au delà des téléphones en 2015

Il ne faudra bientôt plus dire « le fabricant de téléphones », mais « le fabricant d’appareils électroniques » HTC. Si HTC avait déjà annoncé son intention de diversifier ses activités cet automne avec le lancement de sa caméra HTC Re, la compagnie a dévoilé des plans beaucoup plus larges au dernier CES lors d’entrevues privées avec quelques membres de la presse. Au menu: du divertissement, de l’entraînement et et des maisons connectées.

Il s’agit donc d’un troisième chapitre dans son histoire que la compagnie taïwanaise s’apprête à entreprendre, après avoir oeuvré dans un premier temps comme fabricant de téléphones pour d’autres compagnies, puis ensuite comme la véritable entreprise de mobilité que l’on connaît.

« Le marché des téléphones est un marché saturé, et c’est maintenant devenu surtout une guerre marketing », se désole Jeff Gattis de HTC, rencontré dans une petite salle dédiée aux entrevues réservée par HTC au CES cette année.

Jeff Gattis est à la tête du marketing mondial pour un nouveau groupe chez HTC, le Connected product business unit, un groupe d’une centaine de personnes mis en place il y a quelques mois pour explorer de nouveaux horizons chez HTC.

« Ce groupe est complètement indépendant, et n’affecte pas les autres divisions de HTC. Notre focus sur les téléphones intelligents est toujours le même », prévient Gattis.

À quoi sert ce groupe donc? À trouver de nouvelles catégories où pourra oeuvrer HTC. « Nous voulons nous lancer dans des catégories où nos forces pourront nous aider. Nous voulons innover, créer de nouvelles catégories et de nouveaux produits, bien conçus et originaux », explique le directeur exécutif.

Car en effet, si HTC n’a pas les budgets de Samsung et d’Apple quand vient le temps de mettre ses appareils en marché, la compagnie a toujours réussi à se démarquer quand même par l’excellence de ses produits.

Quatre nouvelles catégories

« Nous avons déterminé quatre nouvelles catégories d’appareils pour HTC, où nous sommes capables d’offrir quelque chose d’unique. Nous ne voulons pas être un autre joueur dans un marché déjà bien rempli comme les montres intelligentes. Nous voulons nous différencier par l’innovation, et offrir des produits complètement différents de ce qu’il y a présentement », annonce Jeff Gattis.

Le défi ne sera pas facile. Les produits nouveaux ou complètement différents, comme la caméra HTC Re, lancée par l’entreprise à l’automne, sont après tout souvent difficiles à expliquer et à comprendre, et ils représentent un risque certain.

Quoi qu’il en soit, HTC a déterminé quatre nouvelles catégories où l’entreprise tentera de se démarquer.

Connected life (vie connectée)
La première catégorie visée par HTC touche l’enregistrement d’information, le partage et l’«organisation de ses histoires».

Pour ceux qui sont capables de lire entre les lignes, HTC parle ici de la HTC Re, cette petite caméra en forme de périscope capable de prendre des photos et des vidéos sans que l’on ait besoin de viseur.

Connected self (le soi connecté)
Un autre secteur visé sera celui de la santé et de l’entraînement.

« Le secteur des bracelets d’entraînement pour les gens peu actifs est déjà bien rempli. Nous voulons plutôt proposer quelque chose pour les gens plus actifs, ceux qui s’entraînement au gymnase, qui s’adonnent sérieusement à la course, les sportifs collégiaux et semi professionnels. Nous voulons nous adresser aux athlètes sérieux » confie Jeff Gattis.

Toujours en restant assez vague, celui-ci explique notamment que l’appareil de HTC permettra d’enregistrer beaucoup de données, et que celles-ci pourront être utilisées pour s’améliorer.

HTC devrait annoncer ce produit en collaboration le fabricant de vêtements de sport Under Armour.

« Les partenariats sont quelque chose que nous explorons activement pour ces nouvelles gammes. Parfois, ce sera pour donner de la crédibilité à notre marque dans un secteur où on est moins connu, parfois, ce sera pour des questions marketing, ou encore pour s’échanger des technologies », explique le directeur exécutif.

Connected entertainment (le divertissement connecté)
« Le contenu est omniprésent, il faut que ce soit facile d’en profiter ». Voilà, en gros, tout ce que HTC dévoile pour cette autre facette de leur expansion.

Qu’est-ce que ce sera? Des lunettes de réalité virtuelle abordables? Un appareil pour regarder facilement son contenu sur n’importe quel écran? Il faudra attendre un peu plus pour le savoir.

Connected home (les maisons connectées)
Même si Jeff Gattis fait bien attention de ne pas mentionner l’Internet des objets dans l’entrevue, c’est clairement cette importante tendance du CES 2015 qu’il a en tête lorsqu’il parle de maisons connectées.

Ici aussi, HTC ne veut toutefois pas être un joueur de plus dans la lutte, mais plutôt se démarquer en lançant un produit original.

« Nous n’allons pas faire une nouvelle base pour objets connectés, nous n’allons pas faire un nouveau thermostat ou une nouvelle poignée de porte », explique Gattis.

Autre chose que HTC ne fera pas: vendre une vision globale d’une maison entièrement connectée avec des objets HTC. «Nous avons une vision, mais nous ne voulons pas vendre un plan d’affaires sur 5 ans. Nous voulons vendre un seul produit à la fois. Un produit qui sera lui-même assez intéressant et assez pertinent pour convaincre les gens».

Reste à voir ce que sera ce produit en question.

Chacune de ces catégories verra le jour en 2015

La bonne nouvelle, c’est qu’il ne faudra pas attendre très longtemps pour savoir ce que HTC a en tête par rapport aux maisons connectées, au divertissement connecté et au soi connecté.

« Chacune de ces catégories aura un produit sur le marché en 2015 », promet Jeff Gattis.

Et il est bon de noter que contrairement à d’autres fabricants de téléphone qui lancent des produits compatibles avec leurs appareils seulement, ceux de HTC pourront fonctionner avec les autres téléphones sur le marché, comme les iPhone ou les téléphones Android (comme c’est le cas avec sa HTC Re).

« Notre but n’est pas de vendre plus de téléphones. Nous voulons nous lancer dans des catégories qui seront profitables par elles-mêmes », ajoute le directeur exécutif.

Il est évidemment difficile d’évaluer la stratégie de HTC sans connaître son portfolio, mais la compagnie semble au moins lucide. Lucide sur ses forces – de bons produits, avec de bons designs qui se démarquent -, mais aussi sur ses faiblesses – un marketing défaillant, des fonds plus limités que ses concurrents -.

Espérons maintenant que l’entreprise pourra un peu mieux expliquer ses produits originaux qu’elle ne l’a fait avec sa caméra HTC Re, qui demeure pour l’instant pratiquement inconnue du grand public et incomprise des amateurs.

Si son message passe bien, cette diversification qui profite des forces de la compagnie tout en évitant ses faiblesses pourrait toutefois être un véritable salut pour l’entreprise au cours des prochaines années.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *