Carrières

Faire son épicerie en ligne

Faire son épicerie en ligne
Photo: Getty Images/iStockphoto

L’organisme de recherche et d’innovation CEFRIO diffusait hier un portrait du commerce électronique alimentaire au Québec.

Les données qui résultent de l’enquête permettent d’estimer qu’au Québec, environ 7% de la population adulte a réalisé un achat de produits alimentaires en ligne entre  décembre 2018 et février 2019. 

Le commerce électronique dans le domaine en est à ses balbutiements au Québec, mais bien qu’il soit encore marginal, il est appelé à croître de façon importante au cours des prochaines années. Selon Claire Bourget, directrice principale Recherche marketing au CEFRIO, «dans le commerce électronique, le secteur alimentaire est celui qui augmente le plus».

Depuis 2017, les entreprises Loblaw Limitée et Instacart se sont associées pour livrer leur épicerie à de nombreux foyers canadiens en seulement une heure. Pour sa part, IGA a annoncé récemment un investissement de près de 100 M$ dans un nouveau centre de distribution qui permettra l’assemblage de paniers d’épicerie de façon robotisée en à peine cinq minutes. 

Quant à Metro, il a commencé à vendre en ligne dès 2016 et il mise sur la livraison à domicile. Cet épicier dessert actuellement 60% des Québécois en assemblant toutes les commandes à partir de sept supermarchés.