Art de vivre

Déménager à vélo, c’est possible!

Déménager à vélo, c’est possible!
Photo: Carole DaoustLe taux horaire pour louer un vélo-remorque chez Déménagement Myette est de 20 $ l’heure.

Dans les rues de Montréal où fourmillent déjà de nombreux déménageurs, le vélo est une solution plus écologique et plus abordable que le camion. C’est la promesse de Déménagement Myette, une entreprise pionnière de ce type de déménagement.

En 2008, Julien Myette a combiné sa passion pour le cyclisme et son métier de déménageur en se munissant de son premier vélo-remorque. La dizaine d’équipes qui compose maintenant la main-d’œuvre de son entreprise sillonne chaque été le centre et l’est de l’île de Montréal.

Pour se prévaloir de leurs services, il faut s’y prendre à l’avance. Le calendrier 2019 est complet jusqu’au 19 juin, et les places s’envolent comme des petits pains chauds autour du 1er juillet, date où bon nombre de locataires déménagent.

«À la fin de juin, on peut facilement réaliser de 8 à 15 déménagements par jour», affirme Matthew Gaines, porte-parole de Déménagement Myette.

Mais le vélo est-il recommandé pour tous les types de déménagement? «Au-delà de 10 km, cela commence à être moins avantageux», estime Matthew Gaines. Cela dit, à Montréal, beaucoup de personnes déménagent sur de courtes distances, entre 1 et 2 km». Ainsi, les foyers qui se déplacent sur de longues distances ou durant la saison hivernale peuvent réserver le camion électrique dont s’est récemment munie l’entreprise.

En plus de ne produire aucune émission de gaz à effet de serre, le vélo s’avère plus abordable pour les déménagements réalisés sur de courtes distances. «Le service revient à 45 $/h de moins que celui offert par les compagnies reconnues de déménagement en camion, parce qu’il n’y a pas de véhicule à louer, ou d’essence à payer, donc on économise.»

360 kg: Le poids approximatif qu’un vélo-remorque peut transporter sur une surface plate, incluant le cycliste, est de 360 kg (800 lb).

Derrière la silhouette frêle d’une bicyclette se cache une force insoupçonnée. Un vélo peut transporter plus de 10 fois son propre poids, et le ratio demeure le même avec une remorque. De plus, il peut se faufiler plus facilement dans les espaces de stationnement parfois restreints.

L’ultime avantage du déménagement à vélo réside dans sa convivialité. «C’est souvent plus sympathique. Certains clients qui ont un peu d’expérience avec des remorques vont faire la route à vélo avec nous. Ça confère un côté amusant à la tâche», ajoute Matthew Gaines.

Un vélo-remorque DIY
Les plus sportifs peuvent réaliser leur propre déménagement à vélo. Il suffit de prendre quelques précautions que Déménagement Myette détaille dans un guide publié sur son site web.

À défaut de les construire soi-même, des remorques à vélo sont à vendre chez certains manufacturiers comme Bikes at Work, Surly et Vélo YA. Cette dernière entreprise fabrique des bicyclettes hybrides adaptées à des besoins spéciaux, allant du kiosque de nourriture au tracteur, en passant par des cargos pour accueillir des enfants à bord.

Pas besoin d’un vélo haut de gamme pour transporter des meubles, mais les freins et les vitesses doivent être en parfaite condition. Matthew Gaines conseille de faire une mise au point complète de l’équipement qui sera utilisé pendant le transport.

Le porte-parole recommande également des pneus lisses au lieu de ceux à crampons afin de réduire l’effet de friction sur la route. Pour des charges de plusieurs dizaines de kilos, un vélo de montagne muni de freins à disque hydrauliques est idéal.