Art de vivre

Un nouveau chef aux fourneaux de L’Assommoir

Un nouveau chef aux fourneaux de L’Assommoir
Photo: CourtoisieL'Assomoir, au 211, rue Notre-Dame Ouest à Montréal.

Resto-bar bien connu du Vieux-Montréal, L’Assommoir compte à son bord un nouveau chef exécutif. Georges Benchimol a pris les commandes de la cuisine, et apporte du sang neuf au menu.

Depuis 10 ans, L’Assommoir du Vieux-Montréal est un lieu de rassemblement où il fait bon boire, manger et festoyer entre amis. Le nom de l’établissement, tiré du roman d’Émile Zola, est à l’image des buvettes de l’époque, où rencontres dans une ambiance parfois conviviale, parfois électrique étaient fréquentes.

De célèbres cocktails

Cocktail de L'Assommoir

Félicité pour sa généreuse carte de cocktails, L’Assommoir a vu défiler les meilleurs mixologues de la ville. Parmi plus de 200 cocktails se retrouve le cherry shake, un cocktail maison créé spécialement pour les mois de juillet et d’août. Composé de gin, de Pimm’s, d’amer Stregga, de citron et de cerises de terre écrasées, cette boisson a tout pour surprendre les papilles: frais, amer et terreux. Et que dire des incorruptibles et des intouchables; ces choix de cocktails maison qui ornent la carte depuis de nombreuses années déjà. L’intervention divine par exemple, une création d’André Duncan, champion de la compétition internationale Jameson Barrelman’s Homecoming 2018, est un incontournable de la maison. La combinaison du gin, du Limoncello, du concombre, du jus de canneberge, du jus de lime et du mousseux est impeccable.

 

Une cuisine réinventée

Bouffe à LAssommoirDepuis trois semaines, le chef Georges Benchimol fait aller ses méninges et ses casseroles afin de revisiter la carte de L’Assommoir. Au menu? Des plats qui encouragent la convivialité, donc beaucoup de plateaux de tapas à partager composés d’olives, de houmous, de rillettes, de tapenade, de charcuterie, de calmars frits, d’arancini, de frites et autres délices faits maison. En entrée, Georges vous concocte des croquettes de chèvre chaud et miel de sarrasin ou un ceviche tout en fraîcheur, avant de vous faire saliver devant un tartare de thon, de saumon, de bœuf ou de bison. Pour les plus carnivores, le porc Nagano et le jarret d’agneau les feront saliver à coup sûr. Quant au pavé de morue islandaise cuit à l’unilatérale servi avec un beurre banc au Prosecco, c’est une création audacieuse du chef Benchimol, et elle saura en ravir plus d’un !

Dans la cave

De belles bouteilles! Beaucoup d’importations privées de France et d’Italie comme le Cigalus de Gérard Bertrand, un vin du Languedoc produit en biodynamie. À la robe sombre aux reflets acajou, le Cigalus est issu d’un encépagement de Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Merlot, Syrah, Grenache, Caladoc et Carignan. Le nez est intense, très aromatique alors que la bouche est franche et les tanins très présents. Parfait pour accompagner des plats de viandes rouges et des fromages fins.

Restaurant L'Assommoir

L’ambiance et le décor de L’Assommoir sont tels qu’il y a 10 ans: des tables hautes, un long bar faisant face à un mur de bouteilles illuminé, de la musique assez forte, des lumières tamisées, un service attentionné, et beaucoup de plaisir !