Bouffe

Les gras trans sont désormais interdits au Canada

Les gras trans sont désormais interdits au Canada
Photo: APFILE - In this April 26, 2011 file photo, doughnuts are displayed in Chicago. The Obama administration is cracking down on artificial trans fats, calling them a threat to public health. The Food and Drug Administration said Tuesday that it will require food companies to phase out the use artificial trans fats almost entirely. Consumers aren't likely to notice much of a difference in their favorite foods, but the administration says the move will to reduce coronary heart disease and prevent thousands of fatal heart attacks every year. (AP Photo/M. Spencer Green, File)

OTTAWA — Les principaux gras trans artificiels sont maintenant interdits à travers le pays.

L’interdiction vise les huiles partiellement hydrogénées (HPH), qui sont la principale source de gras trans d’origine industrielle dans les aliments vendus au Canada.

Les nouvelles règles, qui sont entrées en vigueur lundi, interdisent aux fabricants d’ajouter des HPH dans les aliments fabriqués ou importés au Canada, ainsi que dans tout repas préparé dans les restaurants.

Les gras trans ont été utilisés en remplacement du beurre, tout au long du siècle dernier, pour donner du goût et de la texture aux aliments, en plus de prolonger leur durée de conservation. Ils ont cependant pour effet d’augmenter le niveau de «mauvais» cholestérol et du même coup le risque de maladies cardiaques.

Yves Savoie, de la Fondation des maladies du cœur du Canada, estime que l’élimination de «ces gras connus pour obstruer la circulation sanguine» aura un effet positif sur la santé des Canadiens «en réduisant le nombre de crises cardiaques et en sauvant des vies».

Le gouvernement fédéral avait annoncé l’interdiction l’année dernière, mais il avait donné un délai à l’industrie pour lui permettre de s’adapter aux changements.

Tous les produits contenant des gras trans fabriqués avant le 17 septembre 2018 peuvent être écoulés au cours des deux prochaines années, selon la stratégie de l’Agence canadienne d’inspection des aliments visant la mise en application des nouvelles règles.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *